Chargement... Veuillez patientez...

Informations régionales de février 2017

17 - Charente - Maritime - L’Abeille Aunisienne

L’assemblée générale annuelle des producteurs de miel de l’Aunis s’est déroulée lundi 9 janvier 2016 à Saint-Jean-de-Liversay.

C’est devant une assemblée nombreuse qu’il a été présenté le compte rendu d’activités de l’année 2016 avec notamment les réunions techniques et conférences réservées aux sociétaires organisées en saison, et un nombre d’adhérents en nette augmentation. 

Après vote du compte rendu financier, il a été procédé au renouvellement du bureau. Le président Christian GIRAUDET et le secrétaire Jean-Michel BODIN ont été réélus dans leurs fonctions. Un hommage a été rendu au travail accompli depuis 40 ans par Jacques CAUBERT. Ce dernier ayant exprimé son souhait de mettre un terme à sa fonction, c’est Denis DIARBURI qui a été élu trésorier en remplacement.

S’en est suivi un exposé sur le thème de « l’affaiblissement des colonies d’abeilles », ainsi qu’un échange entre les sociétaires sur le thème de l’abeille. L’ensemble étant particulièrement intéressant et constructif.

En 2017 les réunions se poursuivront à Saint-Jean-Liversay ou dans un rucher. Les sociétaires seront tenus informés des date, heure et lieu. 

Pour tous ceux qui souhaitent devenir membre de l’Abeille aunisienne ou s’abonner à une ou plusieurs revues d’apiculture, des bulletins d’adhésions sont à demander par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le président : Christian GIRAUDET

 

18 - CHER - Association Apicole St-Amandoise

Notre Assemblée Générale a eu lieu fin Novembre dernier. 

Notre présidente , Laurence Tellier, a été réélue dans ses fonctions. 

Le bilan moral et financier de ses 3 années passées montre la bonne santé de notre association. ( information dans les écoles primaires ; 400 enfants concernés --- 

partenariat avec la mairie et suivi des 10 ruches municipales--- organisation d'une importante fête du miel avec son concourt de miel amateurs ; la première

dans le département---augmentation des adhérents lente mais constante---finances positives )

Pour l'année 2017, c'est une campagne contre le frelon asiatique qui sera notre principale objectif. La commune de St-Amand Montrond pendra en charge la destruction 

des nids en faisant appel à des entreprises spécialisées puisque les pompiers n'interviennent plus.  La population sera informé pour reconnaître et prévenir de la présence de ce frelon. 

Souhaitons que les communes voisines fassent de même !

En parallèle, la mise en place d'une bibliothèque spécialisée : achat de livres d'apicultures et prêt de livres par les adhérents.

Pour mémoire ; le concours de miel 2017 se déroulera en Octobre et sera ouvert aux apiculteurs amateurs . 

L' AG s'est terminé par un sympathique repas tiré du panier chargé d'espérance pour la saison à venir . 

 

27 - EURE - Syndicat d'Apiculture de l'Eure

Le 22 octobre dernier se sont déroulées la journée d'automne 2016 et notre assemblée générale. 

Lors de cette journée, plusieurs interventions ont eu lieu avec des thèmes riches et variés tels que: 

L’abeille noire dans notre département: 

Perspectives pour 2017.

Nous espérons pouvoir identifier plusieurs dizaines de souches d’abeilles noires dans le but de faire de l’élevage de reine.

Le SA27 lance un appel aux volontaires pour nous envoyer leurs échantillons d’abeilles dans le but de trouver des souches d’abeille noire dans vos ruches.

Intervention de Philippe GILLES: 

-          Présentation de l’ANERCEA

-          Présentation de la production de gelée royale et de l’élevage de reine sur ruches 10 cadres

-          Présentation de l’élevage de reine

Les différents cas d’introduction de reines dans la ruche (cellule ouverte, cellule fermée, reine en ponte, reine vierge). Utilisation des cellules de ré-émergences.

Les jachères fleuries:

Intervention de Karim Ben Mimoun, Responsable de projets Natura 2000 Vallée d’Eure & PDA messicoles, Direction de l’environnement, de l’espace rural et de l’agriculture, Département de l’Eure, sur le projet de semences de plantes messicoles. Avec la participation de Jean Pierre Criaud.

Lors de l'assemblée générale, 117 votants ont participé et approuvé: Le rapport moral, le rapport financier, le rapport d'orientation. Nous avons décerné les attestations de formation aux élèves de nos ruchers écoles et avons procéder à l'élection du conseil d’administration. 

Retrouvez la liste des membres du bureau sur notre site: http://www.http://sa27.org

Nous remercions: 

-      La Ville de Conches pour le prêt de la salle pour l’AG et l’accueil à la fête de la pomme

-       Les bénévoles du SAE (entre 30 et 35 personnes), merci à eux

-        Les syndicats apicoles des départements normands pour leur aide dans le cadre du projet de l’Abeille noire

-          Le conseil départemental de l’Eure pour l’aide financière aux jachères fleuries et à la fédération des chasseurs de l’Eure pour la coopération à ces mêmes jachères.

-     L'association 1001 légumes pour l’accueil de notre rucher école

-      La Chambre de l’Agriculture de l’Eure pour nos échanges fructueux

-   Tous ceux qui nous aident à œuvrer ?en faveur de la protection de l'abeille et de la pérennité de l'activité d'apiculteur.

 

 

31 - Haute-Garonne - Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées

Congrès du Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées : La Saint Ambroise

31Le Syndicat clôturait la 4° édition de la Saint Ambroise 2016 par un dîner réunissant les 40 bénévoles mobilisés durant les deux jours de conférences et d'exposition.

C'est devenu une tradition, plus d'un millier de personnes ont assisté aux conférences d'experts venus des quatre coins de la France. 

Biodiversité, frelon Asiatique, l'effet de la propolis sur la plaque dentaire, les insectes en Afrique, l'ONG Terre d'Abeilles, autant de sujets et de témoignages enchantant un public de connaisseur ou de profanes. A noter, l'intervention remarquée de Frank Aletru (Vice-Président du SNA) qui apporta son témoignage sur la situation de l'apiculture en 2016.

Sur les 1000 M2 réservés à l'exposition et aux stands, le public pouvait découvrir, pour la première fois, l'exposition offerte au Syndicat par la Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, Ségolène Royal.

Les temps ont été enfin la conférence de l'équipe de CASH Investigation de France 2 sur les pesticides et enfin le bal Basco-Occitan qui a clôturé la soirée du samedi.

Au programme des soirées mensuelles : 

L'année a commencé avec une superbe conférence d'Etienne Bruneau (représentant des apiculteurs Belges) sur le marché mondial du miel et la politique apicole de l'Union Européenne. Les prochaines soirées sont les suivantes :

Février, La varroase : biologie et perspectives par Yves Le Conte (Directeur de recherche à l'INRA d'Avignon)

Mars, Le comportement alimentaire de l'abeille par le Pr Martin Giurfa (CNRS, UPS de Toulouse III)

Avril, L'intelligence des abeilles : révolution et perspectives par aurore Avarguès-Weber (CNRS, UPS de Toulouse III)

Le syndicat accueil une nouvelle salariée : Valérie Florent à qui nous souhaitons la bienvenue.

Pour le CA,  Olivier Fernandez 06.37.20.27.46

Plus d'infos sur : www.apiculteurs-midi-pyrenees.fr

 

51 - MARNE - La Champagne Apicole

51L’Assemblée générale du syndicat d’arrondissement de Reims « La Champagne Apicole » s’est déroulé le samedi 7 janvier 2017 de 9h00 à 12h30 au lycée agricole Lasalle de Reims-Thillois. Cette année, le thème retenu était : la nouvelle fiscalisation apicole.

Dans son rapport moral, Dominique MAREIGNER, Président du syndicat d’arrondissement de Reims se réjouit de la présence de nombreux adhérents à cette AG 2016 et, notamment les présidents de la FRACA et de la FGSAM. Mr Gilles Pellerin, Directeur adjoint à la FDSEA 51 nous a fait l’honneur d’accepter de nous présenter un diaporama expliquant la nouvelle fiscalité apicole, Mr Philippe Lecompte un exposé sur l’approche historique de l’évolution de l’apiculture Française : pathologies, ressources et Mr Jean François Maréchal les statistiques annuelles et le rapport sur les pertes hivernales 2015/2016. (Mr VEDRENNE, président du SNA n’a pas pu nous rejoindre pour cause de panne sur le trajet).

Monique MAREIGNER, secrétaire développe le rapport d’activité et notamment les conventions avec Reims métropole pour des ruchers urbains, le rucher pédagogique de saint Brice Courcelles , la récupération d’essaims grâce à la mise en place d’un numéro de téléphone unique, les formations d’initiation en apiculture et différentes interventions ponctuelles telles que la foire de Châlons en Champagne, l’accueil d’une délégation d’apiculteurs belges et les interventions auprès du public et des scolaires. 

Daniel FAILLY,trésorier présente le rapport financier suivi du rapport du vérificateur aux comptes par Stephane MOURATO. 

Puis nous sommes passés aux élections pour renouvellement du tiers des membres du CA et remplacement des membres sortants et démissionnaires qui nous ont permis d’accueillir deux jeunes recrues : Fanny DETOUCHE et Audrey POTAUFEUX.

La tombola et le pot de l’amitié ont clôturé cette AG 2016 dont les échanges conviviaux se sont prolongés durant le repas qui a suivi au Lycée Agricole LaSalle de Reims-Thillois, servi par le personnel de l’établissement.

 

57 - MOSELLE -  COOPERATIVE APICOLE

57La Coopérative Apicole du Pays Messin devient la Coopérative Apicole du Grand Est et emménage dans ses nouveaux locaux

Les démarches engagées depuis plusieurs mois ont abouti. La coopérative est devenue propriétaire de nouveaux locaux au sein de l’Agrobiopole dans l’ancienne base aérienne BA 128 sur le plateau de Frescaty. 

Dès janvier nous accueillerons les coopérateurs à notre nouvelle adresse :

Rue de l’aérogare 57155 MARLY

Accès et stationnement seront facilités. Nos coopérateurs  trouveront à Marly un vaste espace de vente qui permettra une meilleure exposition de toute notre gamme de produits et un grand parking. Ils seront accueillis par la même équipe de bénévoles dans une ambiance de convivialité permettant des échanges fructueux. 

Un grand merci à tous les bénévoles qui ont contribué au déménagement et à l’installation de notre nouvelle coopérative.

 

72 - SARTHE - UNION SYNDICALE APICOLE SARTHOISE

 

72Comme chaque année,  notre assemblée s’est tenue en fin d’année le 3 décembre 2016 toute la journée dans l’ Amphithéâtre du Lycée de Rouillon.

Lors de notre assemblée étaient présents Ms Yves Guy VEDRENNE « Président du SNA »,  M. AUBINE « Directeur du Lycée de ROUILLON, 

Antoine POLICE « Etudiant et Projet d’Apiculture en Amérique Centrale et en Afrique, 

Bruno SOENEN à Grand Falaise  « Agriculteur, Technicien Agricole, « En collaboration avec un Apiculteur  sur son exploitation » Observation de la Biodiversité. Gaël GUEDES, Service de la DDPP , Madame Catherine GIRAULT « Présidente du FDGDON de la Sarthe.

Voici le rapport de cette journée :

• Monsieur Yves VEDRENNE «Président du SNA » cite :

Nous apprenons les nouvelles décisions et les nouvelles modalités de déclarations de ruches (On est très loin du nombre de ruches déclarés par l’Etat français). Rien n’est bien défini sur l’avenir de nos abeilles, le forfait apicole et le frelon asiatique. Pour vendre ou donner son miel, il faut un N° de Siret. 

L’objectif réel est de faire disparaître le petit apiculteur au profit des gros apiculteurs qui vivront de subventions données.

En 2017, la législation prévue nous promet beaucoup de changements.   

72 1 Antoine POLICE « Etudiant et Projet d’Apiculture en Amérique Centrale et en Afrique ».

Sa mission est la réalisation, au terme de 6 mois, d'un véritable travail de synthèse (et par la même de communication, puisque destiné à être  diffusé auprès de différents publics "du Nord") des travaux effectués par Miel Maya et ses collaborateurs. Comment l'apiculture tropicale durable  acquiert le statut d'activité rentable et écologique ? L’importance de « Miel Maya » est de pouvoir lier l'apiculture, un secteur relativement marginalisé ou méconnu du grand public (des pays "du nord" comme "du sud"). 

Intervention de Bruno SOENEN à Grand Falaise  « Agriculteur, Technicien Agricole, « En collaboration avec un Apiculteur  Sur son exploitation » Observation de la Biodiversité.

 Son exploitation est une ferme « DEFI » supervisé par le Ministère de l’Agriculture.

Il travaille en culture raisonnée  depuis 5 ans avec la mise en place de bancs de 6 m de large de plantes mellifères Les plantes mellifères fleurissent sur une période longue afin d’attirer les insectes. Cette nouvelle orientation apporte la prise de conscience des utilisateurs ;  la météo est un facteur important. Il est difficile d’effectuer de l’agriculture « bio » sur les céréales. Après la moisson, on ne laboure pas, on passe seulement 4 outils et les traitements chimiques sont mieux utilisés et se font de nuit. M. AUBINE « Directeur du Lycée de ROUILLON souhaite aller dans ce sens pour la conservation des sols.

Intervention de Monsieur Gaël GUEDES, Service de la DDPP

Mutation des anciens ASA ? En technicien sanitaire apicole (TSA), pour l’instant rien n’est bien défini par la nouvelle gouvernance.

Intervention de Madame Catherine GIRAULT « Présidente du FDGDON de la Sarthe »

Elle s’inquiète sur les problèmes de coordination avec les pompiers ; l’invasion et  la destruction des nids de frelons asiatiques se compliquent en FRANCE. 

. Les frelons sont toujours en catégorie 2 (Danger Sanitaire). Ils pourraient être considérés comme risque d’appauvrissement environnemental. On essaie d’obtenir des aides communautaires.

Tous les membres du bureau ont été réélus à leur même fonction.

Nos plus vifs remerciements à M. Yves VEDRENNE « Président du SNA », à tous les intervenants, invités, adhérentes  et adhérents pour votre participation en si grand nombre et votre engagement envers l’Union Syndicale de la Sarthe et son Rucher Ecole. Nous remercions la Route d’Or et Le Rucher du Moulin pour la remise des lots pour la tombola qui a eu lieu à l’issue de l’assemblée.

Plus de plus de 110 personnes environ ont assisté à notre assemblée générale et extraordinaire en 2016.

 

74 • HAUTE SAVOIE - L’Abeille du Salève – Rucher-école

Le rucher-école « L’Abeille du Salève » organise à Reignier la vingtième édition d’APITROC. Cette année, APITROC se déroulera le samedi 25 mars de 8h à 12h sur le parking de l’église.

Cette manifestation permet de vendre et d’acheter du matériel apicole d’occasion mais se propose également d’être un lieu d’information sur les activités du

rucher-école et une occasion d’échanger sur les innombrables thèmes de la vie apicole.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter monsieur André FAVRE, Président, au numéro suivant : 04 50 37 15 75.

 

79 - DEUX-SEVRES - l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES

Compte rendu de l’Assemblée Générale  de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES qui s’est déroulée le 10 décembre 2016, au Lycée Agricole Régional Jacques Bujault à MELLE

L’Assemblée est présidée par François CHAUVEAU, Président, assisté d’Ariel BERTHONNEAU en qualité de trésorier, Michel BONNEAU trésorier adjoint et de moi-même, secrétaire.

Le président remercie les représentants du Lycée Agricole, le Président, Patrice COUTIN et Madame Marie-Claude ASCOET, Directrice, pour avoir mis cette salle à la disposition de l’association.

Madame Marie-Claude ASCOET Directrice de l’établissement souligne la nouvelle organisation Sud DEUX-SEVRES et présente les particularités de chaque établissement. Le Lycée de MELLE traite plus des aspects scientifiques. Cet établissement prépare à un BAC Technologique et un BTS laboratoire, la gestion des milieux naturels, la faune et l’élevage avec l’exploitation agricole qui dispose de trois ateliers (bovins, ovins et caprins).

Ces établissements Sud DEUX-SEVRES accueillent en formation 800 élèves (jeunes et adultes).

Le Président présente les excuses des personnalités invitées et remercie les membres présents.

Le rapport moral du Président

Le Président souligne que 650 apiculteurs adhèrent à l’association. En 10 ans, les effectifs sont passés de 180 à 650 cotisants. Cette évolution est liée au dynamisme du conseil d’administration. En effet, les ruchers école, la présence de l’association à de nombreuses manifestations, les interventions en milieu scolaire et le partenariat avec le programme « Mon Village Espace de Biodiversité », sont entre autres de nature à faire connaître l’association et assurer son développement.

Le socle de l’association est également son groupement d’achats (AIFFRES et BRESSUIRE) assuré par des bénévoles et le président en profite pour saluer l’équipe qui en assure son fonctionnement.

L’année 2016 a commencé avec un hiver doux, les abeilles ont été amenées à épuiser leurs réserves et il a fallu compenser par le nourrissement. Ensuite, avril était prometteur, les meilleures conditions étaient réunies (climat et floraison), ce qui a contribué à favoriser l’essaimage. La récolte de miel de colza s’est montrée plutôt satisfaisante. Par contre, le mois de juin est apparu peu clément pour nos avettes avec du froid accompagné de pluie. Durant trois semaines, les abeilles sont restées cloîtrées à la ruche. Les jeunes reines n’ont pas été fécondées ou mal. Le nourrissement s’est imposé. Or, un certains nombre d’apiculteurs ont été surpris et par conséquent les apports de sirop n’ont pas été administrés ou trop tard, générant de la mortalité par famine. Le mois de juillet a contrasté avec le précédent car il fut chaud et sec limitant la production de nectar.

Le Poitou-Charentes semble malgré tout avoir fait face à cette situation critique par rapport au Sud-Est de la France peu préparé à ce type d’aléas climatiques, précise le Président. La production de miel Français en 2016 n’atteindrait pas les 10 000 tonnes. La France est donc importatrice de miel (environ les ¾ de la consommation nationale) et se sont ces derniers qui pourraient contribuer à en fixer les cours, souligne François CHAUVEAU. Ce dernier a bien connu cette situation, notamment en production ovine.

Le 23 avril dernier, l’association a eu le plaisir de recevoir à cette occasion, Monsieur le Préfet et Monsieur le Président de la Maison de l’Agriculture. Cette rencontre a permis d’échanger, a eu comme issue la mise en place d’un rucher dans les jardins de la Préfecture et a permis d’évoquer avec le représentant de la Maison de l’Agriculture, les préoccupations des apiculteurs.

L’ABEILLE DES DEUX-SEVRES :

- adresse au printemps, un document dit « lettre aux adhérents » afin d’informer les apiculteurs sur les prochains rendez-vous et les sujets d’actualité sensibles ; 

- est en lien via internet avec les apiculteurs adhérents ;

- participe à mettre en place le Plan Sanitaire d’Elevage (PSE) en relation avec l’Organisation à Vocation Sanitaire (OVS) régionale.

Les autres animations assurées par l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES en 2016 ;

- Interventions en milieu scolaire ;

- La Foire au Vin Chaud à AUGE ;

- Le Salon de l’Horticulture à NIORT-NORON ;

- Participation à la rencontre des partenaires de la biodiversité à Zoodyssée ;

- La course du ROY à Ste NEOMAYE ou chaque coureur participant a reçu un pot de miel ;

- Manifestation philatélique à COULONGES SUR L’AUTIZE ;

- La Fête du Pain à la Ferme de Chey à NIORT ;

- La Fête des Plantes à CELLES SUR BELLE ;

- Le Festival Ornithologique de MENIGOUTE ;

- L’Assemblée Générale des Croqueurs de Pommes à SECONDIGNY ;

- La manifestation Troc Plantes à VITRE ;

- La Fête du Frêne Têtard à AMURE.

Après la présentation des Comptes, le Président explique le cheminement qui amène le conseil d’administration à opter pour l’adhésion à un centre de gestion. Il a donc été décidé à partir du 1er novembre 2016 de passer au régime fiscal de la TVA et d’être assujetti à un Centre de Gestion pour bénéficier d’une comptabilité fiscale certifiée. Le Centre de Gestion retenu est AS 79, hébergé à la Maison de l’Agriculture aux Ruralies de VOUILLE.

Le trésorier souligne que cet assujettissement à un coût mais présente des avantages :

- la conformité avec la réglementation fiscale ;

- l’association ne s’expose pas à des contrôles avec la nécessité de reprendre les comptes du passé, donc en règle ; 

- La TVA versée au fournisseur de matériel apicole sera déductible de celle qui sera perçue; 

- Les acheteurs qui seront soumis à la TVA pourront la récupérer.

Pendant plusieurs années le coût de la TVA sera pratiquement nul. Le fait que les acheteurs pourront la récupérer, peut contribuer à développer les ventes au niveau du Groupement d’Achats, souligne le Président. De plus, les prix qui tiendront compte des investissements comptables resteront malgré tout très compétitifs par rapport au marché traditionnel.

Le Président demande à l’assemblée si il y a des questions sur la présentation des comptes et l’exposé qui a suivi. En l’absence d’interrogation la parole est donnée au représentant des vérificateurs aux comptes.

Renouvellement des vérificateurs aux comptes

Robert CANON décide de ne pas se représenter. Pierre CIURANA envisageant rejoindre le conseil d’administration laisse par conséquent son poste vacant.

Annie BAILLARGEAU poursuit son engagement.

Le Président propose la candidature de Gérard TOURAINE.

Les deux personnes citées ci-dessus sont mises aux voix. Elles sont élues à l’unanimité aux postes de vérificateurs aux comptes.

Sont donc élus à ces postes :

- Annie BAILLARGEAU domiciliée au lieu-dit « Courbotiges » 79500 POUFFONDS ;

- Gérard TOURAINE domicilié 9, rue A Migault 79270 FRONTENAY ROHAN ROHAN.

Mise en place d’un administrateur

Après avoir réalisé plusieurs mandats successifs, Michel SIMON a été 35 ans au conseil d’administration de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES. Il a décidé de laisser sa place compte tenu de son état de santé et son âge. Le Président procède donc à son renouvellement.

Le conseil d’administration aurait pu laisser vacant ce poste jusqu’à l’année prochaine, il a fait le choix de le compléter avec l’accord de l’assemblée. Il a décidé de proposer Pierre CIURANA, qui se présente :

« J’ai 61 ans et je serai en retraite au mois d’août 2017 après avoir effectué une carrière à la Direction Générale des Impôts. J’exploite quelques ruches à VOUILLE. A travers ma candidature j’espère apporter ma spécificité, un regard particulier et aider Ariel BERTHONNEAU et Michel BONNEAU pour la comptabilité ».

Mise en place d’un administrateur stagiaire

Le Président demande s’il y a d’autres candidats. Monsieur NOUGUIER André se présente :

« Je travaille à HEULIEZ Bus au Service Qualité. Je veille à la conformité des organes qui équipent les véhicules. Comme apiculteur de loisir je désire avoir une dizaine de ruches et m’investir dans l’association.

Les autres activités de l’association

Le rucher école de la Ferme des Sicaudières à BRESSUIRE

L’année a commencé avec une trentaine de personnes. Certains étaient revenus en deuxième année. Il a souhaité travailler avec deux groupes. Le groupe de débutant s’est donc ensuite limité à 20 personnes, ce qui est suffisant pour apprendre dans de bonnes conditions. Les manipulations au niveau des ruches sont importantes pour ceux qui débutent, souligne Gérard BONNEAU, animateur du rucher école.

Il y a déjà une quinzaine d’inscriptions pour 2017. Deux journées sont ajoutées au programme habituel pour les redoublants qui désirent avoir des informations complémentaires.

Le rucher école de CELLES SUR BELLE

Michel BONNEAU conduit ce rucher école avec enthousiasme et la participation de Raymond ARNAUD, Paul POMMIER, Nicolas GIRARD, Jean-Claude CHARRE, Jean-Pierre PIN, Alain NICOLAS et Dominique VIGNAULT. Il remercie ces personnes pour la très bonne collaboration.

L’entretien du rucher (la tonte du gazon) est facilité aujourd’hui par une bâche qui a été placée sous les ruches. 

Les cours du rucher école se sont déroulés en 9 séances de mars à septembre. Les séances couvrent l’ensemble des saisons apicoles. Une journée entière en juin a été consacrée à l’élevage des reines. Cette journée est ouverte à tous les adhérents qui le souhaitent. Une dizaine d’apiculteurs y ont participé en 2016

Une feuille « Réussir son année apicole » a été mise en place pour que chaque participant au rucher école puisse se situer dans son environnement. Ce document est en trois parties : j’observe l’environnement, l’activité au niveau des ruche et que dois-je faire sur mes ruches ?

Le rucher école a reçu en moyenne 34 élèves avec un pique à 44 à la première séance. La partie théorique des cours se passe dans une salle municipale et l’animateur du rucher école remercie au passage la commune de CELLES SUR BELLE.

Le rucher école dispose de 17 ruches et 3 ruchettes. Ce sont au minimum 4 personnes qui conduisent les cours. Chaque participant travaille sur le cheptel en y pratiquant des manipulations. L’apprenti doit pouvoir mettre en pratique chez lui, ce qu’il apprend et doit pour cela acquérir au plus tôt une ruche.

Pour 2017, 25 personnes sont inscrites. Dominique VIGNAULT va s’associer au fonctionnement du rucher école pour l’année à venir. Si le besoin se faisait sentir, ce dernier créerait un second rucher école dans le Sud DEUX-SEVRES afin de réduire les effectifs dans chaque rucher école afin d’y apprendre dans de meilleures conditions.

Deux journées spécifiques pour redoublants sont organisées. Des apiculteurs peuvent s’y joindre suivant leurs besoins.

Le Lycée Agricole de VENOURS 

Cet établissement dispose d’une section apicole et souhaite être une référence pour les ruchers école régionaux. Des travaux dans ce sens ont déjà eu lieu. Le contenu des formations dispensées dans les ruchers école a été décrit dans un référentiel qui sera à la disposition de l’ensemble des ruchers école de la région. Ainsi, la formation reçue par les élèves sera harmonisée.

Animations dans un Centre de Loisirs

Gabriel BOCHE autrefois animateur du rucher école du Nord du département, communique sur l’abeille auprès du Centre de Loisirs du « Nay », commune du PIN. Il a rencontré au cours de la saison 351 enfants de la maternelle au CM2. Ces rencontres seront peut être plus tard à l’origine de vocations apicoles.

Le local apicole à BRESSUIRE

Gabriel BOCHE rappelle l’existence d’un local de matériel apicole au 81 rue de Chachon à BRESSUIRE afin de grouper les achats. Ce local est prêté gracieusement par la Ville. Il demande aux adhérents du Nord de bien respecter les dates d’ouverture (10 samedi matin dans l’année). Il demande  pour les commandes spécifiques, les produits qui ne sont pas en magasin, de les effectuer suffisamment de temps à l’avance pour les faire remonter aux établissements FORT, fournisseur du matériel. 

Les thèmes d’actualité abordés 

Le point sur la nouvelle fiscalité de l’apiculture

Michel BONNEAU rappelle entre autres :

- le principe de la déclaration à partir de la première ruche auprès de la DGAL par internet ou par courrier ;

- l’obligation de disposer d’un numéro SIRET dès la vente du premier kilo de miel ;

- le forfait apicole qui  n’existe plus à partir de 2016 ;

- la déclaration des revenus apicoles ou agricoles réels à l’aide du micro-BA sur le cerfa 2042C (revenus < 86000€) ; 

- la tenue d’un cahier de vente du miel obligatoire ;

- que l’imposition portera sur 13% des revenus agricoles ;

- que si le chiffre d’affaire est < 350,57€, rien ne sera ajouté à votre revenu imposable ;

- que si le chiffre d’affaire est < 46000€, absence d’assujettissement à la TVA.

Le registre d’élevage

L’apiculteur doit tenir un registre d’élevage. Sont portés sur ce document :

- L’identité ;

- Les différents ruchers dont vous disposés avec le nombre de ruches ;

- Toutes les interventions y sont portées, notamment celles qui concernent le suivi sanitaire (type d’anti-varroa, date de mise en place et d’enlèvement des lanières)…

Ce registre prendra tout son importance lors de la distribution des médicaments anti-varroa. Le vétérinaire du PSE a prévu délivrer les médicaments et demandera à cette occasion de lui présenter le récépissé de déclaration en cours de validité et le registre d’élevage.

Le point sur le volet sanitaire

Le Président signale les âpres débats qui ont eu lieu avec les personnes chargées de faire appliquer le PSE. Le précédent dispositif fonctionnait bien. Il est actuellement remis en cause par une nouvelle organisation à partir d’OVS régionaux. Les vétérinaires privés investis dans ce processus souhaitent bénéficier de marges rémunératrices dans la mesure où ils ont investis plusieurs mois dans une formation apicole. Or, ils s’adressent en majorité à une apiculture de loisir. Les sommes sollicitées sont disproportionnées par rapport aux revenus de ces derniers. Les visites vétérinaires seraient réglées par le PSE qui lui est financé par les apiculteurs. Pour 2017, la cotisation annuelle sera de 15€ par apiculteur.

Les règles d’identification et d’implantation de ruchers

Celles-ci sont définies par l’arrêté préfectoral du 7 juillet 2011. Il convient de retenir :

- que chaque rucher doit être signalé par un panneau indiquant le numéro d’immatriculation du rucher à l’entrée de la parcelle ;

- que les ruches peuplées sont placées au moins à 10 mètres des propriétés voisines et cette distance est portée à 20 mètres dans le cas d’habitation ou de voie publique ;

- que la distance est de 100 mètres quand les propriétés voisines sont des établissements publics à caractère collectif ;

que les ruchers ne sont assujettis à aucune distance, lorsque les ruches sont isolées des habitations voisines ou des voies publiques par un mur ou une palissade étanche de 2 mètres de haut au-dessus du sol et de 2mètres de par et d’autre des ruches des extrémités.

Enquête sur la mortalité des abeilles

L’enquête sur la mortalité hivernale 2015-2016 a été réalisée comme chaque année suivant les mêmes critères ce qui permet les comparaisons d’une année à l’autre. A la fin de l’hiver dernier, elle se situait à 20,28% de perte.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution depuis 4 ans

Michel SIMON quitte le conseil d’administration

Le Président, au nom de l’association, adresse ses remerciements à Michel SIMON âgé de 78 ans et retrace sa vie de l’école primaire en passant par sa carrière de militaire pour ensuite d’adonner à l’apiculture. Michel est apiculteur depuis 35 ans avec une trentaine d’années passées au conseil d’administration de l’ABEILLE DES DEUX-SEVRES. Il relate ses plus mauvaises récoltes des années 1980 sur le tournesol où il faisait au minimum 45kg par ruche ce qui n’est plus imaginable aujourd’hui.

Au nom du Syndicat National d’Apiculture le président remet une médaille à Michel SIMON pour les services rendus à l’association.

Michel SIMON adresse ses remerciements au Président, à l’assemblée et aux absents avec lesquels il a eu le plaisir de travailler.

Les remerciements du Président

François CHAUVEAU adresse ses remerciements aux administrateurs et aux bénévoles qui s’investissent dans les ruchers école et au sein des Groupements d’Achats. Il adresse également ses remerciements aux personnes qui l’ont aidé au début de son mandat de Président.

Cette matinée de travail s’est terminée par la tombola et l’apéritif à l’hydromel, accompagné de pain d’épices.

Le secrétaire : Bernard SORIN