Chargement... Veuillez patientez...

Vie des syndicats de septembre 2017

07 - Ardèche - L'Abeille Ardéchoise et Drômoise

Des médailles pour les meilleurs miels du Sud-Est

07 1Chaque année, le concours des miels du Sud Est de la France récompense les bergers des abeilles des Cévennes, de la Vallée du Rhône et de la Provence, comme le concours général des miels de Paris sélectionne les meilleurs miels présentés dans le cadre du salon de l'agriculture. Les deux manifestations sont prisées par les apiculteurs et par tous les consommateurs de miel, soucieux de valoriser ou de trouver des produits de qualité, le miel étant le seul aliment au monde participant à l'alimentation humaine et élaboré par un insecte.

 Le 31 ème concours des miels du Sud Est s'est tenu, il y a quelques jours, dans la ville touristique de La Voulte sur Rhône, en Ardèche, au domaine de la Boissine. Il était organisé par le syndicat de défense des apiculteurs "l'Abeille Ardéchoise et Drômoise", organisation professionnelle soucieuse de défendre les apiculteurs, leurs productions et tous les produits de la ruche, ainsi que les abeilles, de plus en plus menacées par un univers hostile.

 Les échantillons des nombreux miels présentés ont été analysés et jugés, selon les critères olfactifs, gustatifs, visuels, de présentation un jury de professionnels et de connaisseurs, en partenariat avec "Ardèche le Goût".  Ce concours s’inscrit dans la volonté du syndicat apicole "l'Abeille Ardéchoise et Drômoise" de valoriser l’ensemble des miels des départements de Rhône-Alpes et du Sud Est.

 Valoriser les meilleures productions des abeilles

 A l'issue de plusieurs heures de travaux, de délibération pour certains miels, un certain nombre de médailles ont été décernées par le jury. Ces médailles récompensent des miels de couleurs et de saveurs variées, parés de mille vertus. Des miels transformés par les infatigables ouvrières de la ruche. Sans ajout, sans transformation. Naturel et authentique.

 A l'occasion de ce 31 ème concours, les miels et les apiculteurs suivants se sont vus décerner des récompenses :

 - Miel de sapin : or à Francis Gruzelle (07 Annonay) ; argent à la famille Lunel (07 Vogué)

 - Miel d'acacia : or à Francis Gruzelle (07 Annonay) ;

 - Miel de châtaignier : or à Joël Cortial (07 Viviers) ; argent à Francis Gruzelle (07 Annonay) ; bronze à Michel Ardail (07 Vesseaux) ;

 - Miel de montagne : or à Michel Ardail (07 Vesseaux) ; argent à Marie-Jeanne et Michel Riffard (07 Intres) ;

 - Miel de forêt : or à Francis Gruzelle (07 Annonay) ;

 - Miel de garrigues : or à Pascal Milesi (30 Saint Julien de Cassagnas) ;

 - Miel de lavandes : or à Joël Cortial (07 Viviers) ; argent à Francis Gruzelle (07 Annonay) ; bronze à la famille Lunel (07 Vogué) ;

 - Miel du Haut-Vivarais : or à Francis Gruzelle (07 Annonay) ;

 - Miel toutes fleurs : or à Francis Gruzelle (07 Annonay) ; argent à Marie-Jeanne et Michel Riffard (07 Intres) ; bronze à Michel Ardail (07 Vesseaux) ;

- Miel du Plateau Ardéchois : or à Joël Cortial (07 Viviers) ;

 - Miel de printemps : or à Joël Cortial (07 Viviers) ;

 Au titre de l'année 2016, une médaille d'or est décernée dans la catégorie châtaignier à Michel Ardail (07 Vesseaux) ; une médaille d'or est attribuée dans la catégorie montagne à Marie-Jeanne et Michel Riffard (07 Intres) ; une médaille d'or est remise dans la catégorie toutes fleurs à Michel Ardail (07 Vesseaux) ; une médaille d'argent est accordée dans la catégorie toutes fleurs à Marie-Jeanne et Michel Riffard (07 Intres) ;

07 A l'issue des travaux du concours des miels, Bernard Brottes, maire de La Voulte sur Rhône, qui a toujours défendu les apiculteurs, a félicité tous les bergers des abeilles pour leur engagement au service de la biodiversité et pour leur savoir faire. "Les apiculteurs peuvent compter sur moi, notamment dans la lutte contre le frelon asiatique, ce redoutable prédateur. Au niveau de la région, au niveau du conseil communautaire, je vais plaider des achats de matériels performants pour faciliter la destruction des nids de frelons asiatiques, et la mutualisation des moyens" a conclu Bernard Brottes, sous un torrent d'applaudissements. Le Président Francis GRUZELLE a remercié le maire de La Voulte sur Rhône pour le soutien apporté aux apiculteurs et à la défense des abeilles et de la biodiversité. "Si tous les maires de l'Ardèche et de la Drôme nous apportaient le même soutien que Bernard Brottes, le frelon asiatique ne serait plus qu'un mauvais souvenir" a ajouté Francis GRUZELLE.

 Au-delà du préjudice économique qu'il représente pour la filière apicole, le frelon d'Asie est aussi une sérieuse "menace pour la biodiversité". La question du piégeage est particulièrement sensible. Les apiculteurs présents à l'assemblée générale ont évoqué la bonne vieille bouteille renversée dans laquelle on place un appât sucré et de l'alcool (pour repousser les abeilles), et qui s'avère très efficace en Ardèche et en Drôme. Mais, c'est un piège non sélectif, artisanal pour ainsi dire.

Au niveau des affaires statutaires, les apiculteurs participant à l'assemblée générale ont réélu à l'unanimité deux administrateurs sortants, Francis Gruzelle (Annonay) et Patrice Mérillet (Antraigues). L'assemblée a élu, à l'unanimité trois nouveaux administrateurs : Michel Ardail (Vesseaux), Guy Og (Aubenas), Sian Wallace (Annonay). Michel Ardail et Guy Og remplacent André Laplanche (Carpentras) et Bernard Schoeffert (Saint Laurent du Pape) récemment décédés. Sian Wallace remplace la doyenne du conseil d'administration, Marie-Louise Sagnes (Lyas), qui souhaitait céder son fauteuil à une femme de préférence. A l'issue de l'assemblée générale et du vin d'honneur offert aux membres, le conseil d'administration s'est réuni et a renouvelé sa confiance à Francis Gruzelle, en qualité de président du syndicat.

  

 50 - Manche - La Manche Apicole

50 Dates à retenir… Réunions de secteurs. Des rendez-vous où les échanges sont importants sur les différentes techniques apicoles, la saison apicole, le bilan des ruchers-écoles, un point sur le sanitaire, le frelon asiatique. Nous serons sûrement accompagnés du directeur de la FDGDON qui nous exposera le plan de lutte qui a été mis en place, bref, de l’information à ne pas manquer. Les échantillons pour le concours des miels seront également réceptionnés lors de ces deux réunions de secteurs. Pensez à joindre l’étiquette modèle (sans la coller) que vous trouverez dans le bulletin ainsi que le chèque de 5 € par pot pour la participation aux frais du concours.

 Saint-Hilaire-du-Harcouët : lieu habituel, dans une salle de réunion de la Maison des associations, route de Paris (ancienne mairie). Rendez-vous à 10 h le samedi 14 octobre. Si vous le souhaitez, nous pourrons déjeuner ensemble. 

 La Glacerie : la réunion de secteur du nord-Cotentin se fera dans les locaux du Centre socioculturel des Rouges-Terres, rue des Poètes à La Glacerie. Rendez-vous pour 9 h 30 le samedi 7 octobre. Pour ceux qui le souhaitent, un repas pourra être pris en commun le midi.

 Rucher-école de Saint-Lô. Dernière séance pour les débutants samedi 30 septembre, à 10 h, cours théorique. Barbecue le midi ouvert aux conjoints et enfants avec participation de 5 € par personne pour les grillades et la boisson. Chacun apporte une entrée ou un dessert pour 2-3 personnes que nous mutualiserons. Les élèves dont les noms commencent par la lettre A jusqu’à K apportent une entrée et ceux dont les noms commencent par la lettre L jusqu’à Z, un dessert. Inscription pour le prévisionnel auprès d’Alain Lesclavec, tél. 0233554726 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Les élèves du cours de perfectionnement sont invités à se manifester pour le repas. Pour eux, le rendez-vous est donné pour 12 h 30. L’après-midi sera consacré à la préparation à l’hivernage du matériel. Les musiciens sont les bienvenus pour animer cette journée bercée de convivialité.

 

 57 - Moselle - Syndicat des Apiculteurs de Metz et Environs

57 Le syndicat des apiculteurs de Metz et environs a fêté les abeilles le 11 juin dernier au rucher-école de Montoy-Flanville.  

 Une récolte abondante a permis de proposer une extraction de miel tout au long de la journée. La miellerie ne s’est pas désemplie de visiteurs. Nombreux étaient ceux qui voulaient participer au désoperculage des cadres de hausses gorgées de miel ; les conditions indispensables … suivre les instructions de Francis et Philippe : un lavage soigneux des mains et une charlotte sur la tête !

 Le miel n’a pas eu le temps de maturer, à peine filtré et versé dans le maturateur, il coulait directement dans les pots. Bien entendu nous avons informé tous ces gourmands très impatients qu’une légère écume blanche se formerait à la surface du pot de miel. 

 Des animations proposées par Anne-Marie et Valérie ont attiré les enfants : un atelier cire, un quiz, des puzzles avec quelques petits lots à gagner.

 La Coopérative Apicole du Grand Est, l’association des Croqueurs de pommes ; Torcol (association Nature et Environnement) ; Clarisse et ses livres pour enfants ; Franck Steffan ambassadeur de la cause verte ; Chrisitan Badet et ses abeilles en céramiques…. toutes ces personnes ont très largement contribué à la réussite de cette première fête des abeilles et nous les remercions vivement.

 Nos compliments également à Alain qui, tout au long de la journée et sans relâche, a renseigné les visiteurs sur l’organisation sociale de la colonie grâce à la ruchette pédagogique.

 Une journée passée en famille, vraiment conviviale et instructive, où l’on pouvait boire un verre et manger une grillade à l’ombre d’une tonnelle.

 Une manifestation qui contribue grandement à la valorisation de la qualité du miel. 

 Un grand merci à tous les bénévoles pour leur engagement si utile à notre syndicat, grâce à vous cette fête fut un franc succès.

 

73 - Savoie - Rucher des Allobroges

Sortie du Groupement d’achats

73Le samedi 3 juin dernier, 59 adhérents du Rucher des Allobroges participaient à une agréable journée organisée par le président du Groupement d’achats, Philippe Micheli.

Pour ce premier voyage, les apiculteurs prenaient dès 7h du matin la direction de Thonon-les Bains pour une visite des Etablissements Isnard qui fournissent le rucher en cire gaufrée et divers matériels.

Sur place un accueil fort sympathique par toute l’équipe de l’établissement attendait les participants. Après un café partagé, Michel Isnard et son équipe faisaient une démonstration de gaufrage de cire et répondaient aux diverses questions posées par les apiculteurs qui purent ensuite visionner un film sur la fabrication de candi à froid avec des commentaires du chef d’établissement.

La demi-journée se terminait par un apéritif offert par l’entreprise et un repas pris en commun dans les locaux.

La suite du programme prévoyait d’emmener tout le monde dans le petit village d’Yvoire où le capitaine d’un bateau solaire dirigeait une croisière sur le Lac Léman pour découvrir le village et ses environs pendant 45 min. Cette découverte par le large était suivie par une visite guidée du village.

A 18h, après une très agréable journée, les « bergers d’abeilles » reprenaient le bus conduit par un chauffeur aussi sympathique que compétent et regagnaient le local du Groupement au village de Les Marches.

Que Philippe Micheli, qui, par ailleurs, ne compte pas son temps pour s’occuper du Groupement, soit ici remercié chaleureusement pour l’organisation de ce périple qui fut sans conteste une parfaite réussite. Philippe qui a déjà quelques bonnes idées pour le prochain voyage qui ne demande qu’à devenir annuel.

Pierre Roche

 

76 - Seine - Maritime - Abeille Noire de Normandie

Création d'une fédération de l'abeille noire normande : « Abeille Noire de Normandie »

Cette fédération, encore unique en son genre en France , regroupe les principaux acteurs de la sauvegarde de l’abeille noire des 5 départements normands. Elle s'est donnée pour mission de :

Rassembler en une fédération les différents groupes de défense de l’abeille noire (Apis mellifera mellifera) de la région Normandie. 

Promouvoir une apiculture durable, respectueuse de la biodiversité et de l’environnement.

Représenter et défendre ces structures auprès des pouvoirs publics et des administrations. Entreprendre toutes démarches utiles à leur implantation et leur fonctionnement. 

Assurer la sauvegarde et l’existence de l’abeille noire locale sur le territoire Normand, notamment par la création de ruchers de préservation, et de conservatoires.

Mutualiser les moyens et compétences de chacune des structures pour :

La sauvegarde d’une race endémique locale.

La sélection de cette abeille afin de répondre aux besoins des apiculteurs.

Le développement de l’économie locale en créant les conditions d’une production d’essaims et de reines.

Dialoguer avec les différentes organisations apicoles et les apiculteurs, quel que soit leur choix d’abeille.

 Les membres sont donc des personnes morales, à savoir précisément 

l'Abeille Normande du Calvados, 

le Syndicat Apicole de l'Eure, 

l'Abeille noire de la Manche CETA 

Abeille noire de l'Orne

Le CIVAM des boucles de la Seine pour la Seine-Maritime

Ils constituent les membres fondateurs. 

De nouvelles associations normandes peuvent nous rejoindre si elles adhérent aux objectifs de la fédération.

Des professionnels utilisant l’abeille noire peuvent  être accueilli également dès lors qu’ils ont plus de 200 ruches ainsi que des apiculteurs individuels qui n’auraient pas pu rejoindre une association membre de la fédération.

En fait le travail de conservation de l'abeille noire a déjà commencé il y a pas mal d'années en Normandie. Au début, on se croyait aussi relativement protégé car la  région est à l'écart des grandes transhumances apicoles, pourtant maintenant nous sommes conscients d'être entrés dans la sauvegarde d'une race menacée de disparaître à assez brève échéance si nous ne faisons rien de plus qu'entretenir nos colonies. 

 Heureusement le travail de certains commence à se voir. Ainsi dans le Calvados cette année, après un patient travail de biométrie pour s'assurer de partir sur de la noire pure, 756 reines vierges ont été produites par 5 éleveurs de l’ ANC à partir de 16 souches d'élevage conformes au standard de l'abeille noire sur 130 colonies testées. Il s'agit donc  pour l'instant de « noircir » l'environnement surtout auprès des ruchers de fécondation dans les différents départements normands. La sélection  se poursuivra après. C'est la philosophie qui a animé cette première année de fonctionnement de l'ANN. 

Dans l'Orne un conservatoire de l'abeille noire a été créé ainsi qu’un groupement de producteurs d’essaims. Un gros travail d’identification des souches a été entrepris préfigurant des actions concertées pour un travail de sélection et la création d’une offre qui puisse répondre à une demande  de produits d’élevages, cellules, reines, essaims actuellement insuffisamment satisfaite.

Dans dans l'Eure, la Seine-Maritime et  la Manche,  des groupes et une association abeille noire se sont formés, soit dans le cadre de la structure existante, soit à l'extérieur, avec des apiculteurs motivés par cette sauvegarde.

Rappelons pour terminer que le frère Adam trouvait beaucoup de qualités à l'abeille noire « française » qu'il a utilisé dans ses croisements pour « faire » la Buckfast. N’a-t-il pas écrit : « Le maintien des races constitue sans aucun doute la condition préliminaire à tout progrès ultérieur de l’élevage de l’abeille. Il est indispensable de créer des réserves où seront maintenues les races naturelles » ?

Aujourd'hui nous nous devons de sauvegarder cette race locale et chercher à l'améliorer encore par une sélection bien réfléchie pour qu'elle soit largement utilisée sur le territoire normand et ailleurs également.

Composition du bureau de « Abeille Noire de Normandie » :

Président :

 Gérard Corvée La Davoudière 61700 Domfront agriculteur, président du CETA Abeille Noire de l’Orne.

1er vice-président en charge de la sélection et génétique

Jean-Marie Godier ,  président de l’ANC14.

2ème vice-président

Paul Carpentier président du  SAE 27.

3ème vice-président

Catherine Simon présidente de l’Abeille Noire de la Manche.

Secrétaire

Vincent Bondois  représentant  les apiculteurs individuels.

Trésorier

Joël Collignon  président du CIVAM apicole des boucles de la Seine " .

                                               

 

90 - Territoire de Belfort - L'Abeille Belfortaine

La cérémonie de remise des prix du concours agricole des prairies fleuries a été assurée le Dimanche 27 août à MORVILLARS par le Département, et la Chambre interdépartementale d’agriculture, en présence de nombreux officiels, représentant du monde politique, agricole, et de l’environnement. 

Depuis  5 ans maintenant, l’Abeille Belfortaine exerce son expertise pour évaluer le potentiel mellifère des prairies fleuries du territoire.

Félicitations aux lauréats et remerciement aux agriculteurs qui s’impliquent car ces parcelles offrent à nos abeilles un nectar et un pollen de qualité, diversité et durée,  grâce aux fauches tardives et aux engrais naturels.

 François.