Accueil Blog

Sommaire et éditorial de l’Abeille de France de décembre 2018 – N° 1063

EDITORIAL DE FRANK ALETRU

Gilets jaunes et noirs pour les apiculteurs

Décembre débute dans une douceur printanière, arrosée de pluies salvatrices pour les nappes phréatiques au plus bas niveau sur les ¾ de la France. Et la révolte des gilets jaunes enflamme l’Hexagone.
Expression de la colère, face au mépris de ceux qui nous gouvernent, face à leur obstination à refuser d’entendre la détresse des Français.
Ce mépris, aussi, de notre filière, face à la situation de l’apiculture française, jamais nous ne l’avons autant ressenti en vingt années de démarches que le mois dernier, lors de nos entretiens avec le Conseiller du ministre de l’Agriculture, puis avec celui du Premier ministre. Une attitude proche de
l’irrespect, qui m’a conduit à devoir hausser le ton à Matignon et à rappeler au Conseiller le périmètre de sa fonction d’État.
Depuis trop longtemps, l’apiculture française est ignorée des partis au pouvoir, quels qu’ils soient. Certaines déclarations pré-électorales du Président MACRON pouvaient-elles nous laisser espérer ?… À peine était-il désigné que la première décision de son ministre de l’Agriculture consistait à tenter de ré-autoriser les néonicotinoïdes !
Mépris encore à l’issue des États généraux de l’alimentation : aucune des conclusions en faveur de l’environnement n’a été transcrite dans la loi. Et la censure par le Conseil constitutionnel de l’article 43 de la loi sur l’Alimentation, relative à la transparence sur l’origine des miels, parachève
le tableau. (L’écologie ?… Elle permet de justifier la prochaine augmentation des carburants annoncée par le Président de la République !).
Gilet jaune et noir aussi face à l’inertie de l’État contre l’invasion du frelon asiatique ! Les ministres de l’Agriculture et de la Transition écologique restent sourds aux alertes répétées des apiculteurs depuis… 2004 ! Vespa velutina continue à se déployer sur la quasi-totalité du pays, détruisant ce qui reste des pollinisateurs menacés d’extinction par soixante-dix ans
d’agriculture chimique dévastatrice. Mais même les accidents mortels, qui ponctuent le parcours invasif du prédateur, ne font pas bouger les services de l’État !
Gilet jaune et noir toujours… Contre les trois années de retard pour le versement aux exploitations apicoles des primes MAE 2016, 2017 et 2018 – sans cesse reporté à des dates indéfinies.
Contre ces pesticides mortifères pour nos colonies d’abeilles, si dangereux pour la santé humaine mais dont on maintient les autorisations… alors que la démonstration scientifique est faite de leur hyper-toxicité, que les consommateurs les redoutent et que le déficit de la sécurité sociale se creuse d’année en année.
Pour la révision du décret « Mention abeilles », afin qu’aucun traitement ne soit plus autorisé en journée sur les cultures en fleurs, sans cesse reportée elle aussi… depuis bientôt dix ans !
Pour s’indigner encore contre l’absence de soutien de l’État au groupe de travail « Méthodes – Abeilles – Pesticides », qui oeuvre bénévolement, depuis 2006, à la rédaction de nouveaux protocoles de tests d’évaluation du risque. En faveur de l’intérêt général, et selon les recommandations de l’EFSA. Indignés encore contre l’abandon par l’État de l’ITSAP – qui choisit d’en faire supporter la charge par une Interprofession apicole non encore fonctionnelle et sans moyens financiers ! Tandis que plusieurs pays d’Europe Centrale, économiquement plus faibles, disposent depuis
plusieurs dizaines d’années déjà d’instituts apicoles de renom, financés par leurs gouvernements.
Ce tableau – plutôt noir que jaune, justifie pour les apiculteurs l’urgence à s’unir derrière les structures syndicales qui les représentent, qui défendent leurs intérêts et la survie de leurs exploitations.
Face à l’adversité, le Syndicat National d’Apiculture ne baisse pas les bras. Il agrandit son réseau de personnalités de toutes sensibilités, influentes au plan national et européen, engagées en faveur de l’environnement et convaincues que les solutions durables émergeront de l’écoute des acteurs sur le terrain. Renforcés par la composition de cette équipe, qui a contribué au succès du Congrès International d’Apiculture et d’Apithérapie de Rouen, le Conseil d’administration et le personnel du SNA, associés à l’équipe rédactionnelle de « L’Abeille de France », vous souhaitent de joyeuses fêtes de
fin d’année.

SOMMAIRE

4 INFOS PRATIQUES
5 ÉDITO Gilets jaunes & noirs pour les apiculteurs Frank ALÉTRU
6 INFOS PRODUITS DE LA RUCHE Cindy ADOLPHE
7 INFOS EUROPÉENNES Cindy ADOLPHE
8 ENQUÊTE MORTALITÉS (Extraits) Plateforme ESA
10 ARCHIVES Quand l’Histoire se répète…
1 2 SCIENCES & POLITIQUE Gérard ARNOLD
16 PAGE PRO PAE 2017/2019
18 RESSOURCES ALIMENTAIRES Yves DARRICAU
20 REVUE DES REVUES Traduit par Cindy ADOLPHE
22 ÉTIQUETAGE ORIGINE DES MIELS Pétition
23 CONSEILS AUX LECTEURS Jean RIONDET
26 1ER CONGRÈS INTERNATIONAL
D’APICULTURE & D’APITHÉRAPIE
Résultats des concours
32 LA RUBRIQUE DU NÉOPHYTE François MOREAU
34 UN TEMPS D’AVANCE Jean RIONDET & Florent GUILLAUD
39 FORMATION SUPÉRIEURE ISEAP
40 TRANSMISSION DU SAVOIR Cindy ADOLPHE
41 FORMATION EN APITHÉRAPIE CFPPA du Var
42 FORMATION EN AFRIQUE Jean-Paul VIELLARD
44 PLANÈTE MIEL Analyse pollinique des miels Paul SCHWEITZER
46 LES RECETTES DE CÉLINE Toasts magret de canard / Bûche roulée Céline LAIR
48 SCA Le nectar Floriane FLACHER
53 VIE DES SYNDICATS
58 PETITES ANNONCES
60 LIBRAIRIE Géraldine PETIT
62 BULLETIN D’ABONNEMENT

Vie des syndicats de décembre 2018

31 – HAUTE GARONNE – SYNDICAT APICULTEURS MIDI-PYRÉNÉES

Foire Ô Miel :
Les inscriptions des exposants à la Foire sont désormais clôturées. Il y aura 50 exposants présents le 26 janvier prochain sur la Place du Capitole à Toulouse. Toutefois, les apiculteurs intéressés peuvent s’inscrire sur liste d’attente.

Animations et événements :
Grâce à l’implication de nos bénévoles nous avons été présents au « Festi’Jardi » de Pibrac le 11 novembre dernier. Cet événement a permis de faire connaître à de nombreuses personnes les activités de notre structure.
Nous étions présent au Salon de l’agriculture bio LURRAMA du Pays Basque. Olivier Fernandez, secrétaire du SNA, a rencontré à cette occasion de nombreuses personnalités.

Stages et Formations :
Les inscriptions aux différentes formations 2019 (stages et cours) sont ouvertes sur notre site internet qui est tout neuf depuis la St Ambroise !!!
Voyez un peu : www.apiculteurs-midi-pyrenees.fr
Soirée mensuelle
La soirée du novembre avait pour thème « Évolutions et perspectives apicoles » présenté avec brio par notre trésorier-adjoint, Simon Brin.
Le programme 2019 va arriver pour Noël 🙂 Mais nous pouvons déjà vous dire qu’a priori vous y retrouverez notamment : Audrey Pulvar, ancien présentatrice à Fr3 et Présidente aujourd’hui de la Fondation pour la Nature et pour l’Homme.

Événement de décembre :
Lors de notre soirée mensuelle de décembre, nous organisons une conférence sur le thème « Les objets connectés et la modélisation au service des abeilles », le mercredi 5 décembre à 20h30 à la Mairie Annexe de Saint Martin du Touch à Toulouse. 
Les intervenants sont Mathieu Lihoreau (chercheur CRCA), Coline Monchanin (doctorale CRCA), Thibault Dubois (doctorant CRCA), Christian Lubat (Chef d’entreprise Beeguard).


De gauche à droite : M. Hirigoyen, secrétaire Confédération paysanne, Gérard Choplin, Olivier Fernandez , SNA, Laurent Pinatel porte-parole de la Confédération Paysanne et Eric
Andrieu eurodéputé

Assemblée générale :
Enfin pour notre assemblée générale nous aurons le plaisir d’accueillir l’eurodéputé Eric Andrieu spécialiste des pesticides et des abeilles, ainsi que Paul Fert apiculteur bien connu de nos formateurs.
contact@apiculteurs-midi-pyrenees.fr 05 62 87 54 89

54 – SYNDICAT ABEILLE LORRAINE

Le samedi 10 novembre, l’ABEILLE LORRAINE a organisé son concours des miels au jardin botanique Jean-Marie PELT de VILLERS LES NANCY.Les jurys étaient composés d’une vingtaine de personnes formées à la dégustation des miels. Une cinquantaine d’échantillons proposés au concours ont ainsi pu être évalués. Tous ces nectars locaux  de belle qualité ont ensuite été  proposés à la dégustation et expliqués au  public du jardin botanique.
Félicitations aux médaillés.

Liste des médaillés :
Catégorie miel d’acacia :
Médaille d’or : KLEIN Olivier, HOCHSTRASSER Jean-luc, HOUPERT Roland, BEURE Michel, MACADRE Liliane, GRILLO Eric.
Médaille d’argent : PHULPIN François, PEULTIER Pierre- Henri, REMY Etienne, AUBRY Cyrille, COLIN Claude, LECHAUDEL Dominique
Médaille de bronze : JEANDON Michel

Catégorie miel d’acacia :
Médaille d’or : KLEIN Olivier, HOCHSTRASSER Jean-luc, HOUPERT Roland, BEURE Michel, MACADRE Liliane, GRILLO Eric.
Médaille d’argent : PHULPIN François, PEULTIER Pierre- Henri, REMY Etienne, AUBRY Cyrille, COLIN Claude, LECHAUDEL Dominique
Médaille de bronze : JEANDON Michel

Catégorie miel de printemps :
Médaille d’argent : MATHIEU Edouard, JEANDON Michel, PHULPIN François, REMY Etienne
Catégorie miel d’été :
Médaille d’or :THOUVENIN Patrice
Médaille d’argent : ANTOINE Dominique, JEANDON Michel, HENRY Gabrielle
Médaille de bronze : PHULPIN François, MACADRE Liliane, THOUVENIN Claude

Catégorie miel de forêt :
Médaille d’or : JOZWICKI Olivier
Médaille de bronze : KLEIN Olivier
Catégorie miel de tilleul :
Médaille d’or : HOCHSTRASSER Jean- luc, HOUPERT Roland, BEURE Michel, GRILLO Eric
Médaille d’argent : JEANDON Michel, KLEIN Olivier

Catégorie miel de sapin :
Médaille d’or : PERIN Lionel
Médaille d’argent : Klein Olivier, HOCHSTRASSER Jean-luc, BEURE Michel, MACADRE Liliane
Médaille de Bronze : JEANDON Michel, MOTTES Sébastien, PIERRE Gilbert

Pour information, les  collègues de la section de VEZELISE  accueilleront l’ensemble des adhérents de l’ABEILLE LORRAINE, le 10 mars 2019 à SION pour l’assemblée générale ordinaire. 

Le bureau de l’ABEILLE LORRAINE.

88 – Syndicat L’Abeille Vosgienne

Le départ de Jacques Piquée laisse les apiculteurs Vosgiens tristes.Grand défenseur de la biodiversité et des abeilles,Il a assuré les plus hautes fonctions à Apivosges, au GDS, Apilor, Abeille Vosgienne , a été à l’initiative de l’AOP miel de sapin des Vosges .
C’était le référant pour beaucoup d’apiculteurs. Au revoir Jacques.

Cordialement C Morel

76 – Syndicat Apicole de Haute-Normandie

Je tiens à remercier les membres du Conseil d’administration du SAHN pour leur implication importante pendant plus d’un an pour que le 1er Congrès International d’Apiculture et d’Apithérapie soit une réussite. De même je ne peux que me féliciter de constater que pendant ces 4 jours 120 membres du syndicat ont accepté de devenir les « petites mains » de cette superbe aventure. Un remerciement aussi à l’équipe du SNA (Frank, Bernard, Géraldine, Laure,…) qui n’ont pas ménagé leurs peines. Une telle organisation ne peut se réaliser qu’avec le soutien affirmé des collectivités d’un territoire, aussi merci à la Métropole Rouen-Normandie, au Département de Seine-Maritime et à la Région Normandie pour leurs appuis déterminants.
Patrick Périmony
Président du SAHN


89 – Syndicat de l’Yonne

Ce sont 22 apiculteurs qui ont envoyé 53 échantillons.
Ces échantillons ont été analysés, chaque participant recevra son analyse jointe au commentaire fait Le syndicat de l’Yonne a organisé le 03.11.2018 son concours des miels.
L’organisation est modestement calquée sur le concours général du salon de l’agriculture. Les jurés sont soit des personnes hors du département (des représentants de la filière apicole) soit des consommateurs de tout horizon mais nullement impliqués dans notre domaine apicole. Ils n’ont contrairement au concours général aucune consigne quant au nombre de médailles. Leur jugement est celui de consommateurs. Bref ce concours a pour but de faire progresser la qualité des miels.
Nous avions donc 7 jurys de 3 ou 4 jurés pour examiner les 53 échantillons répartis en quatre catégories : Printemps, Acacia, Miel Toutes fleurs clair, Miel Toutes fleurs foncé. Voici les résultats. Printemps Médaille d’or : Mme Bernadette DOUBLET Médaille d’argent : M Jean louis TAVERNE, M Rémy BOUCHERON Acacia Médaille d’or : M Jean Marc QUINQUIS, M Jean Pierre CONDAMINET Médaille d’argent : Mme Valérie LEROUX, M Lucien MOTTIN
Médaille de bronze : M Georges BOUCHET
Toutes Fleurs Clair Médaille de bronze : M Jean Pierre CONDAMINET
Toutes Fleurs Foncé Médaille d’or : M Franck THIEBAUT
Médaille d’argent : M Jean Paul BRULE
Médaille de bronze : Mme Valérie LEROUX
Ce concours a montré que certes cette année nous avions une certaine quantité de miel mais surtout que la qualité est excellente notamment nos Acacia et nos fleurs foncé.
Le syndicat et moi-même remercions tous les participants car les miels non primés sont aussi de très belle facture.
Si tout pour le miel tout est au beau fixe il n’en va pas de même pour nos colonies. Elles sont soumise aux prélèvements du frelon asiatique (Vela Ve lutina).Ce féroce prédateur prélève du miel mais surtout des abeilles.
Quel tristesse quand nous voyons un paquet d’abeilles stressées, sur la défensive, en position sur la planche d’envol.
Seront-elles assez nombreuses pour affronter l’hiver.
Le Syndicat a détruit plusieurs dizaine de nids sur appel au secours d’apiculteurs. Il a investi dans l’achat d’une deuxième perche télescopique.
Mais voilà nous nous sentons esseulé car hormis quelques destructions par-ci par-là le frelon fait beaucoup parler mais il y a peu d’action des pouvoirs publiques.
Le frelon est arrivé « doucement » il y a 5 ans mais cette année en 2018 il est là en force, en nombre et sur l’ensemble du territoire départemental.
Notre seule possibilité d’espérer le contenir est le piégeage. Le seul problème est que si notre monde apicole pratique le piégeage nous sommes bien les seuls.
Claude BERTRAND

Assemblée Générale de l’Apiculture Tourangelle le 12 janvier 2019

Le samedi 12 janvier 2019, à partir de 9h30, aura lieu l’assemblée générale annuelle du syndicat ‘l’Apiculture Tourangelle’, à la salle des fêtes de SORIGNY(37).

Ordre du jour :rapport moral du président, rapport d’activités, bilan financier, renouvellement du tiers sortant et élection de nouveaux membres du conseil d’administration. Le GDSA présentera un bilan des visites sanitaires réalisées dans le cadre du PSE et délivrera les médicaments précommandés. Par ailleurs, les Etablissements ‘Bouchonnerie Jocondienne’, fournisseurs de matériel apicole, seront présents.
Tous les adhérents sont conviés à y participer ainsi qu’au repas en commun qui terminera la matinée. Un bulletin d’inscription sera joint à l’appel à cotisation.

Assemblée Générale de l’Abeille Belfortaine le 26 janvier 2019.

Assemblée Générale

L’Abeille Belfortaine fera son AG le samedi 26 Janvier 2019 au Centre Culturel Belfort Nord, Avenue des « Frères Lumière » à BELFORT 90000.

La réunion commencera  à  partir de 9h30.

Chaque adhérent sera informé individuellement par un courriel (ou une lettre) qui précisera l’ordre du jour.

Assemblée Générale du Syndicat des Apiculteurs du Val d’Essonne et du GDSA 91 le samedi 26 janvier 2019

Le SAVE (Syndicat des Apiculteurs du Val d’Essonne) et le GDSA91 feront leurs Assemblées Générales à la Salle des Fêtes de Montlhéry, Bvd Mouchy, le Samedi 26 janvier 2019 de 10h30 à 17h30, avec un temps de partage et de collation entre 12h00 et 13h30.
Tous les membres du Syndicat et du Groupement, sont chaleureusement conviés à y participer.
Cordialement.
SECRETARIAT SAVE/ Patrick Poupeau

Hommages à Jacques PIQUEE – 6 novembre 1946 – 6 novembre 2018

Jacques Piquée originaire des Vosges fut tout d’abord enseignant en biologie, écologie et connaissance des végétaux. L’une de ses passions fut l’apiculture et à ce titre il
occupa de nombreuses fonctions dont des présidences : le Syndicat L’Abeille Vosgienne, le GDS, Apilor, ApiVosges, AOP miel de sapin des Vosges.
En particulier, soucieux de proposer des miels de qualité et de garantir l’origine
de ceux-ci aux consommateurs, il fut l’une des personnes à l’origine de la reconnaissance en AOP du miel de sapin des Vosges.
Dans le même esprit il organisa de nombreux concours de miels en Lorraine.
La seconde partie de sa vie il la consacrera à sensibiliser un large public aux problèmes
posés par la perte de biodiversité.
C’était pour lui un souci quotidien.
Ainsi il allia sa passion et ses compétences pour les mettre au service de l’action en direction de la biodiversité.
Il a mené et participé à de nombreuses actions au sein du département des Vosges. Consultant auprès du Conseil Départemental des Vosges, il fut un membre actif du plan “Abeilles, insectes pollinisateurs et biodiversité” coordonné par le Conseil Départemental.
Jacques Piquée est l’auteur de quatre ouvrages sur les plantes mellifères :
• Guide des plantes herbacées mellifères ; la biodiversité de plantes herbacées pour aménager prairies et aires fleuries entomophiles (Clerc 2011) ;
• Guide des plantes mellifères : que planter, semer et/ou préserver pour favoriser les insectes pollinisateurs ? (Clerc 2012) ;
• Les plantes mellifères mois par mois ; connaître les 100 plantes les plus intéressantes pour les abeilles de janvier à décembre (Ulmer 2014) ;
• Cultiver des plantes mellifères en ville et au jardin (Ulmer 2016).
Il animait une rubrique mensuelle toujours très attendue sur “La plante du mois” dans la revue L’abeille de France et L’Apiculteur.
Conférencier, il fut reconnu par un large public attiré par ses talents d’orateur, son accessibilité, mais aussi par ses très grandes connaissances ; aucune plante ne pouvait lui être étrangère.
Jacques savait et aimait partager son immense savoir, c’était un grand Monsieur humble et respectueux qui a semé de nombreuses graines.
Que ceux qui ont eu ou qui auront par la lecture de ses livres, le bonheur de croiser sa route perpétuent ses semis.
Apiculteurs et naturophiles te remercient.

Pascal Rzadkiewa (Vosges)


J’ai connu Jacques Piquée de manière fortuite. Il s’était installé sur Lyon et je reçois un jour de novembre 2011 un courrier avec son premier livre. “Je suis en train de boucler une brochure intitulée : « Almanach des pantes mellifères – une année entomophile ». Je serais très honoré si vous pouviez me faire connaître votre avis sur ce document.”
Je n’avais pas de grandes compétences en ce domaine, comme la plupart des apiculteurs et je lui répondis par une invitation à participer à nos échanges dans le cadre de notre groupement d’apiculteurs.
Il le fit avec bonheur et devint un orateur attendu suscitant toujours de nombreuses questions qu’elles fussent sur les interactions et les coévolutions LSA n° 288 • 11-12/2018 3 insectes / plantes ou sur la demande bien classique de chacun “que puis planter
comme arbre mellifère ?”.
Apiculteur, éleveur de reines, il alliait avec bonheur son savoir de biologiste avec celui d’éleveur d’abeilles. Il assurait le pont entre la dynamique des populations d’insectes pollinisateurs et la spécificité des floraisons sur un territoire donné.
Je le mis en contact avec le directeur des éditions Ulmer qui venait de publier
un ouvrage, “L’apiculture mois par mois” et le projet de Jacques Piquée devint
“Les plantes mellifères mois par mois”, même maquette, même format,
même présentation. Ces deux ouvrages firent la paire sur les étals des librairies
spécialisées.
Précis, méthodique, très rigoureux, d’une immense connaissance, nous avions envisagé de publier ensemble un petit opuscule que sa disparition, je l’espère, n’empêchera d’aboutir.
Les apiculteurs ont perdu un véritable compagnon tant sur les abeilles que sur la connaissance de ce qu’est la biodiversité.

Jean Riondet

Source : La Santé de l’Abeille

Sommaire et éditorial de l’Abeille de France de novembre 2018 – N°1062

Editorial
Par Frank ALETRU

« Positif et impressionnant ! »

Ce sont les mots qui ont résonné dans les allées des halls d’exposition parmi les 9 600 congressistes et visiteurs, durant les quatre jours du Congrès de Rouen. Avec près d’une
centaine d’exposants sur plus de 4 000 m2, douze nations représentées et plus de trente conférences, effectivement, le programme avait de quoi impressionner.
Notre volonté était de rassembler en une des plus belles vitrines du savoir-faire de l’apiculture, l’évolution du matériel, le haut niveau de connaissances de nos experts conférenciers, les avancées de la recherche en apithérapie, l’expression
artistique et culturelle.
Bref, toute l’excellence de l’Apiculture dont nous pouvons être fiers.
Notre invité d’honneur en la personne du Député européen Éric ANDRIEU, Président de la Commission « Pesticides » et fidèle allié des apiculteurs, a pu mesurer l’activité économique
que génère la filière apicole et la multitude de services qui s’y rattache. Lui aussi a été positivement impressionné.
Le but a été atteint et a même dépassé nos prévisions.
Ce succès revient à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement. En tout premier lieu à l’équipe des salariés du Syndicat National d’Apiculture et de l’Abeille de France qui depuis plus d’un an, tout en assumant les tâches habituelles,
n’a ménagé ni ses efforts, ni son temps de travail.
Un grand coup de chapeau aussi à notre Vice-président Bernard LAMIDEL, qui a réglé au millimètre l’organisation de ce congrès. Également à la centaine de bénévoles du
Syndicat des apiculteurs de Haute-Normandie managée par leur Président, Patrick PÉRIMONY, qui a œuvré pour vous réserver le meilleur accueil.
Cette réussite est à partager aussi avec les exposants qui ont montré un haut niveau de présentation de leurs stands, accompagné d’une qualité d’écoute et de conseils appréciés
par les congressistes.
Nous remercions aussi nos partenaires, le Conseil Régional, le Conseil départemental, la Métropole de Rouen, et l’Observatoire français d’Apidologie pour leurs soutiens essentiels.
À contrario, quelques jours avant à Paris, une fois de plus, la majorité de nos sénateurs nous a profondément déçu de par sa prise de position contraire aux intérêts de l’apiculture
et des consommateurs. Alors que les États généraux de l’alimentation avaient enfin amené les députés à voter en faveur d’une loi obligeant à un étiquetage clair sur les origines
territoriales des miels contenus dans un pot, le Sénat, figé dans « le temps d’avant » n’a pas voulu respecter les attentes des consommateurs et a rejeté celle-ci.
Devant le comportement irresponsable de ceux qui gouvernent la France, de ceux qui ont le pouvoir de faire changer positivement la société et qui marchent « à reculons »,
notre colère ne peut que monter. Nous vous invitons à signer massivement la pétition en page 8 qui va être étendue à tous les pays européens. La protection du miel de France en
dépend !
Notre colère ne peut qu’être accentuée en raison de l’inaction des préfets, peu sensibles aux problèmes environnementaux et de sécurité sanitaire engendrés par l’expansion du frelon asiatique sur tout notre territoire. Les textes de loi sont clairs, s’ils ne leur en donnent pas encore le devoir, les décrets donnent le pouvoir d’agir aux préfets. La liste des accidents mortels par piqûres s’allonge… Les préfets ne pourront pas dire aux familles des victimes qu’ils ne savaient pas !!
Nous espérions tous qu’il était enfin compris par nos dirigeants que le temps des actes était venu, que l’urgence et la nécessité de prendre de vraies décisions était mesurée. Mais la mise en œuvre tarde. Nous assistons à l’échec de l’écologie politique alors que l’écologie est un devoir politique ! Cette absence de lucidité va obliger le syndicalisme apicole français et européen à devoir s’unir pour rassembler ses forces afin d’amener les pouvoirs politiques à prendre les décisions que le bon sens et l’urgence de changer de modèle en matière environnementale imposent.
C’est uniquement par l’union de nos forces et de nos compétences que nous réussirons comme nous l’avons démontré face aux néonicotinoïdes.
À nous tous de les impressionner, énergiquement et positivement !


SOMMAIRE

5 ÉDITO « Positif et impressionnant » Frank ALÉTRU
6 INFOS PRATIQUES
7 ACTIONS CITOYENNES Marches pour le climat Laure GITTON
8 ÉTIQUETAGE ORIGINE DES MIELS Com. de presse – pétition
10 ÉTHOLOGIE DE L’ABEILLE Bruno PARMENTIER
1 2 RESSOURCES ALIMENTAIRES J.P. CRIAUD
16 PAGE PRO EARL Fourneaux Frank ALÉTRU
20 CONSEILS AUX LECTEURS Jean RIONDET
23 LA RUBRIQUE DU NÉOPHYTE François MOREAU
26 1ER CONGRÈS INTERNATIONAL D’APICULTURE & D’APITHÉRAPIE
32 UN TEMPS D’AVANCE Jean RIONDET & Florent GUILLAUD
36 PLANÈTE MIEL Analyse pollinique des miels Paul SCHWEITZER
38 LA PLANTE DU MOIS L’Abélie à grandes fleurs Jacques PIQUÉE
40 LES RECETTES DE CÉLINE Pavés de saumon / Salade d’oranges Céline LAIR
41 SCA Découverte apicole en Guinée P.E. JOUANNEAU
45 VIE DES SYNDICATS
50 PETITES ANNONCES
52 LIBRAIRIE Géraldine PETIT
54 BULLETIN D’ABONNEMENT

Pétition : protégez le miel de France

Des pots de miel
Des pots de miel

Pour protéger l’apiculture Française et informer de façon transparente les consommateurs sur l’origine des miels mis en pots par l’obligation de mention des pays d’origine sur l’étiquette, le Syndicat National d’Apiculture vous invite à signer cette pétition :

Actualité de La Manche apicole

Concours des miels de la manche

Les réunions de secteurs

Comme chacun année, ce sont quelques membres du bureau qui vont à la rencontre des apiculteurs du sud-Manche ainsi que du nord- Cotentin ; c’est un moment privilégié pour échanger. Au cours de ces deux réunions d’automne, ce sont plus de 100 personnes au total qui ont assisté ; dans ces moments-là, les échanges vont bon train. Même si personne n’a la science infuse, des conseils de bonne conduite apicoles ont été diffusés, entre autres le mode d’utilisation du gaufrier pour la fabrication de ses propres cires, un point sur le frelon asiatique qui a déjà vu plus de 3300 nids de détruits dans le département, un point sur le sanitaire, la loque américaine toujours bien présente, la récolte, les ruchers- écoles…

Concours départemental des miels

C’est dans le superbe cadre de la ferme du château d’Agneaux que s’est déroulé cette année, notre traditionnel concours des miels. Vu la météo que nous avons eue depuis le printemps, nous avons pu constater que les miels présentés étaient tous d’excellente qualité, même si certains ont vu leurs notes relativement basses, ce n’est pas parce qu’ils avaient de gros défauts, mais c’est seulement dû à des miels trop typés ; rappelons que notre concours se limite aux miels toutes fleurs et non aux monofloraux.
Chaque zone géographique du département a eu son lot de prix.
Miels clairs : 1. Yann Lepetit, Saint-Vaast-la-Hougue ; 2. Yvette Roumy, Le Vast ; 3. Christine Boinet, Cherbourg.
Miels ambrés : 1. Nicolas Sautour, Herqueville ; 2. Charlie Lefranc, Vains ; 3. Jean- Louis Renou, Quibou.
Miels foncés : 1. Jacques Moulin, Saint-Lô ; Maurice Benoist, Granville ; Claude blondel, Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Assemblée générale

Ne manquez pas ce rendez-vous, elle se déroulera le samedi 1 er décembre au centre culturel de Saint-Lô, place du Champs-de-Mars. Le matin, une conférence sur la propolis sera proposée par Françoise Sauvager, docteur en pharmacie et l’après-midi, assemblée générale statutaire.

Articles récents

Le numéro du mois

Sommaire et éditorial de l’Abeille de France de décembre 2018 – N° 1063

EDITORIAL DE FRANK ALETRU Gilets jaunes et noirs pour les apiculteurs
consectetur commodo libero. sem, dolor. accumsan leo risus velit, ipsum Nullam