Accueil Blog

Vie des syndicats d’avril 2019

38 – L’Abeille Dauphinoise – Syndicat d’Apiculture de l’Isère 

Le syndicat propose sur l’ensemble du département de l’Isère des formations aux apiculteurs débutants et initiés.

Ainsi la saison apicole 2019 a démarré en mars par des formations « initiation » qui se termineront en septembre : ces formations  s’adressent à tous ceux qui souhaitent découvrir la vie passionnante des abeilles et de la ruche et apprendre comment s’en occuper tout au long de l’année. Cycle complet qui se déroule environ 1 samedi par mois.

L’Abeille Dauphinoise propose aussi à ceux qui ont quelques années d’expérience sur un rucher des formations complémentaires ou de spécialisation d’une demi-journée à plusieurs journées. Ainsi, chaque apiculteur, qu’il soit amateur ou professionnel trouvera à se perfectionner en fonction de ses besoins.

L’ensemble de ces formations sont organisées en sessions théoriques et pratiques dans les ruchers-écoles du syndicat et sont toutes animées par des apiculteurs bénévoles expérimentés.

Par ailleurs, l’Abeille Dauphinoise permet à ses 1600 adhérents d’acheter, grâce à sa coopérative du matériel au meilleur prix où chaque adhérent peut bénéficier de nombreux conseils avisés des bénévoles-vendeurs.

Cette année 2019 sera encore très riche en événements avec l’organisation du concours régional des miels du Dauphiné ; des participations à des fêtes, foires ; des animations auprès de scolaires ou différentes structures et l’organisation de conférences : dont la dernière, en février 2019,  avec l’intervention de Yves Darricau sur son livre ‘Planter pour mes abeilles », livre qui peut être emprunté à notre bibliothèque.

Pour en savoir plus, retrouvez nous sur notre site : www.abeille-dauphinoise.fr

ou passez nous voir : au 22 place Bernard Palissy sur la Z.I Champ Fila à Poisat le mercredi après-midi ou le samedi matin.

Christine Gaillard,
Secrétariat

50 – La Manche Apicole

Journées sensorielles : les nez sont en piste… Un concours des miels, ça ne s’improvise pas, il faut des juges, des nez… pour départager les lauréats. Nous venons d’organiser deux journées sensorielles, animées par Bernadette Gosselin qui s’adressent à des personnes curieuses qui désirent s’impliquer dans cette épreuve, afin de compléter le nombre de juges existants.

Déjà, le visuel joue un rôle très important sur un échantillon, l’olfactif ainsi que le goût qui sera défini par le sucré, l’amer ou le salé. Chaque miel a son intensité, qu’elle soit faible, neutre, fade, discrète ou forte ; sa franchise, le miel peut être altéré ou douteux ; son harmonie qui va de l’élégant au raffiné.

La complexité des arômes, qui peuvent être persistants ou fugaces et très aromatiques allant du floral au fruité en passant par le végétal, minéral, animal ou brûlé font qu’un minimum de formation est nécessaire pour détecter toute cette subtilité.

Il faudra que chacun s’entraîne au quotidien, non pas seulement sur les miels, mais également sur les plats cuisinés, le vin, le café ou le thé afin d’entretenir son vocabulaire, si difficile à trouver pour définir un ressenti.

Le midi, un repas convivial a permis de partager les mets que chacun avait pu apporter, et ce, dans une chaleureuse ambiance.

Alain LESCLAVEC

 

55 – Syndicat Apicole de la Meuse

Les abeilles ont leur site…

Samedi 2 mars 2019, le syndicat apicole de la Meuse a tenu son assemblée générale salle Lorraine à Void-Vacon. Fort de 120 apiculteurs, il regroupe quelques 1673 ruches. En l’absence de son président Marc Richard, retenu pour raison familiale, c’est le secrétaire  Alain Gaucher qui l’a remplacé et qui a accueilli le conseiller départemental André Jannot, le maire Sylvie Rochon et les adhérents.  Après une minute de silence en mémoire de 4 membres décédés au cours de l’année,  le rapport d’activités, puis le bilan financier présenté par Didier Odinot, tous deux approuvé à l’unanimité,  M. Christian Mangeot  a développé différents sujets : le groupement d’achat, une synthèse du congrès de Rouen, la saison apicole 2018-2019, le frelon asiatique, le prix du miel, l’ ADAGE et la FRAGE, l’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP) et ses études.

Mr Jérôme Barnier a présenté le site du syndicat qui vient d’être mis en service et qui devrait faciliter la communication entre tous les adhérents, une fois leur inscription enregistrée. Des élections ont ensuite permis de remplacer 4 membres du conseil d’administration : M. Marc Richard qui ne souhaite pas continuer la présidence après 40 ans passés au syndicat, M. Hubert Desaint démissionnaire, M. Albert Ringlé décédé et M. Jean-François Bourry pour une réélection. A l’issue du vote, MM. Bernard Bestel, Jean-François Boury, Jean-Louis Guyot et Thierry Noisette ont rejoint le conseil d’administration. Pendant le dépouillement, M. Mangeot  a brillamment commenté un diaporama sur la vie des abeilles. Enfin, après la prise de paroles des autorités présentes, une tombola gratuite et la remise de diplômes suite au concours des miels 2018, un vin d’honneur a finalisé cette assemblée. Quelques trente apiculteurs ont ensuite partagé un repas convivial dans un restaurant local.

Sommaire et Editorial de l’Abeille de France d’avril 2019 – N° 1067

ÉDITORIAL de Frank ALÉTRU, Président du Syndicat National d’Apiculture

Quand l’espoir d’une maturité politique renaît !

Après la lecture des 26 pages de la saisine très complète, rédigée par le Comité d’experts de l’ANSES, à propos des mesures en faveur de la réduction de l’exposition des
pollinisateurs aux pesticides, après avoir entendu les exposés clairs et sans ambiguïté de M. Arnaud BOIVIN de l’ANSES et de M. Alain TRIDON du Ministère de l’Agriculture prônant l’absolue nécessité et efficacité de n’autoriser les pulvérisations sur les cultures en fleurs qu’à partir du coucher du soleil ; et dans un autre domaine, après avoir eu en main la proposition de texte de loi des députés, relative à l’obligation de la désignation des pays
d’origine des miels selon un ordre décroissant d’importance sur l’étiquette des miels en pots, alors l’espoir d’une « amorce de maturité politique chez nos gouvernants » renaît.
Celle-ci n’émerge pas aujourd’hui par hasard. Elle est le fruit de ce long et incessant combat mené depuis des dizaines d’années par les syndicats apicoles et certaines ONG : manifestations d’apiculteurs, actions en justice, pétitions, interpellations des
politiques, toujours en faveur d’un environnement et d’une alimentation de meilleures qualités, tant pour nos abeilles et la biodiversité que pour les humains.
Partout dans le monde, la pression sur les dirigeants politiques ne cesse de s’accroître et devra s’accroître encore davantage. Elle est arrivée de toutes parts. Mais il a longtemps manqué un maillon essentiel à cette contestation massive, à cette condamnation de
l’immobilisme de nos dirigeants face aux enjeux cruciaux pour l’avenir de notre planète. Celui de la contestation par la jeunesse.
C’est sur une alerte lancée au monde entier par la jeune suédoise Greta THUNBERG que des millions de jeunes se sont indignés, montrant du doigt la carence totale de décisions politiques courageuses, devenues urgentes maintenant. Quelle leçon !
Ce sont aussi les tribunaux qui, en condamnant la Sté Bayer à une très forte amende dans l’affaire Monsanto/Round-up/ Glyphosate, démontrent la capacité de la Justice au niveau
international à faire respecter le droit environnemental et sanitaire à une puissance économique privée, dont les moyens financiers sont supérieurs à ceux de certains États européens !
Un exemple à suivre dans bien d’autres affaires environnementales et sanitaires.
Ceci étant, il reste encore beaucoup à faire à nos responsables politiques français.
– Inaction totale de nos gouvernants dans la mise en place des recommandations techniques (Guidelines) de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour une
meilleure évaluation des pesticides qui devraient pourtant s’appliquer dans tous les états membres.
– Irresponsabilité politique et indifférence face à l’expansion des zones de nidification du frelon asiatique sur notre territoire.
– Obstination à ne prendre aucune mesure susceptible de l’enrayer.
– Absence de la prise en charge de la gestion de ce terrible prédateur des pollinisateurs qui incombe pourtant directement à la responsabilité de l’État français face à un problème qui
concerne la société toute entière.
Invité comme conférencier lors du récent Congrès « Beecome » à Blaj en Roumanie, j’ai été témoin des revendications des apiculteurs roumains devant le représentant de leur ministre de l’Agriculture.
Depuis quelques années, subitement, leurs colonies s’effondrent par milliers chaque été uniquement dans les zones de cultures de colza, maïs et de tournesol avec des troubles identiques à ceux que nous avions constatés dans nos ruchers en France lorsque les colonies étaient exposées aux néonicotinoïdes. Ces épisodes « mortifères » se sont déclenchés suite aux dérogations accordées par le gouvernement roumain pour l’utilisation de semences enrobées avec des néonicotinoïdes pour ces cultures mellifères notamment.
Les constats sont dramatiques et identiques dans les ruchers de leurs voisins hongrois, suite aux mêmes dérogations accordées en Hongrie. Si certains n’étaient pas encore convaincus…!
Avant d’être totalement absorbés par les travaux au rucher, d’ultimes réunions ont eu lieu. L’une, permettant à notre Institut technique apicole (ITSAP) de mettre en place une
nouvelle gouvernance et un programme d’actions resserré et proportionné dans l’attente de financements.
Une autre, des plus importantes, réunissait les parties prenantes apicoles et agricoles, administration et experts autour du projet de révision du Décret « Mention-abeilles » : qui
sera suivie d’autres rendez-vous.
Quant à l’interprofession, InterApi, les commissions travaillent consciencieusement. Pas question de marche forcée. Un important travail de traitement des réponses des apiculteurs
au sondage mis en ligne est en cours. Ne ratez pas cette occasion de vous exprimer sur ce sujet !
Et pour conclure, notre pétition et nos actions auprès des sénateurs ont porté leurs fruits, car ils ont voté une loi imposant, la désignation des pays d’origine des miels selon l’ordre décroissant d’importance sur les étiquettes. Une première victoire encourageante !


SOMMAIRE

4 INFOS PRATIQUES
5 ÉDITO Quand l’espoir d’une maturité politique renaît ! Frank ALÉTRU
6 ÉTIQUETAGE DES ORIGINES DU MIEL Un 1er pas au Sénat ! SNA
7 SONDAGE INTERPRO Vous avez la parole ! InterApi
8 RÉGLEMENTATION « MENTION ABEILLES » Béatrice ROBROLLE
12 NORME AFNOR Pour une norme internationale AdF
14 CONGRÈS « BEECOME » EN ROUMANIE AdF
17 REVUE DES REVUES Le Canada, pays du miel Traduit par C. ADOLPHE
20 ITSAP Lutte contre varroa Blog-itsap.fr
22 UN TEMPS D’AVANCE Jean RIONDET & Florent GUILLAUD
28 CONSEILS AUX LECTEURS Jean RIONDET
30 LA RUBRIQUE DU NÉOPHYTE François MOREAU
32 MALADIE DES ABEILLES Nosémoses Partie 1/3 Dr Joseph HEMMERLÉ
35 COMITÉ EXPERTS SANTÉ DE L’ABEILLE Dominique MAREIGNER
37 FAIRE FACE AU FRELON ASIATIQUE Dominique MAREIGNER
38 IMMOBILISME POLITIQUE « La colère monte » Norbert JUNG
40 APICULTURE AU FÉMININ AdF
42 SCA Réfl exions subantarctiques sur le réchauffement climatiqueThierry DUROSELLE
46 APITHÉRAPIE Intérêt du pollen frais… Dr Albert BECKER
48 PLANÈTE MIEL Analyse pollinique des miels Paul SCHWEITZER
51 LES RECETTES AU MIEL Mini-brochettes/Cookies C.LAIR/M.DEVARIEUX
54 VIE DES SYNDICATS
56 PETITES ANNONCES
59 LIBRAIRIE Géraldine PETIT
62 BULLETIN D’ABONNEMENT

Les maîtres des abeilles – Une série documentaire diffusée sur Arte du 15 avril au 3 mai 2019

Les maîtres des abeilles, une série documentaire réalisée par Jérôme Cecil Auffret, François Chayé, Frédéric Febvre, Xavier Lefebvre, Jacques Offre, David Perrier, Pascal Asselin
Co-écrite avec Marguerite d’Ollone
Coproduction : Arte France, grand angle productions (France, 2018, 5x26mn)

Du 15 avril au 3 mai 2019, du lundi au vendredi à 17h35 et en replay pendant 7 jours.
En quinze histoires étonnantes, un tour du monde des liens intimes que les hommes tissent avec les abeilles.
De la cueillette la plus périlleuse dans les vallées reculées de l’Himalaya, aux récoltes nocturnes dans la jungle indonésienne, en passant par la transhumance maritime en Argentine et jusqu’à l’Ethiopie où les abeilles sont au service de la foi… la série documentaire Les maîtres des abeilles nous fait découvrir la beauté et l’immense variété du monde des abeilles, les traditions, les techniques apicoles et jusqu’aux rituels que les hommes ont développés en côtoyant ces colonies d’insectes qui les fascinent depuis toujours.

Source : Artemagazine.fr

Vie des syndicats de mars 2019

31 – SYNDICAT APICULTEURS MIDI-PYRÉNÉES

DOSSIER MIEL DE FRANCE
Suite à nos deux rencontres avec Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel et à l’échange de courriers, le président nous a donné l’assurance de favoriser l’origine miel de France qu’il avait dû censurer en octobre dernier – sur demande des sénateurs LR – pour vice de procédure. Un pas de géant pour le dossier sur l’étiquetage de la provenance des miels.

3ème FOIRE Ô MIEL
Compte-tenu des violences apparues sur la place du Capitole en marge des manifestations du mouvement « gilets jaunes » et afin d’assurer la sécurité de tous, notre Syndicat s’est vu contraint d’annuler cet événement majeur. Cette décision n’a pas été facile à prendre. Elle est un coup dur pour notre structure. Nous avons lancé un financement participatif sur la plateforme ZESTE pour nous aider à rembourser nos dépenses : https://www.zeste.coop/fr/sos-abeilles-toulouse

RENCONTRES
Suite à l’annulation de notre Foire ô miel, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, est venu le 30 janvier à notre rucher école pour appeler à nous soutenir : https://www.youtube.com/watch?v=kOZ5xBoBl1w
Sa visite est une première puisque depuis 70 ans c’est la 1ère fois que le Maire de Toulouse se déplace sur notre rucher-école.
Autre rencontre au rucher-école : MM. Raphael Glucksmann et Thomas Porcher du mouvement Place publique venus durant 2h, pour soutenir nos actions de protection de l’abeille, mais aussi la candidature spontanée de notre président au poste de Ministre de l’Agriculture 🙂

STAGES ET FORMATIONS 2019
La formation annuelle dispensée à notre rucher école a commencé le 2 février. Elle est désormais complète (50 places).
Il nous reste des places pour les stages d’initiation à l’apiculture qui se déroulent sur 2 journées. Trois week-end sont déjà programmés : 18-19 mai, 29-30 juin et le 14-15 septembre.
Vous pouvez vous inscrire directement sur notre site internet : apiculteurs-midi-pyrenees.fr

SOIREES MENSUELLES
Pour notre traditionnelle soirée mensuelle de février, Nicolas Puech apiculteur professionnel du côté de St Gaudens est venu nous expliquer sa pratique de l’apiculture Biologique et rappeler que les épandages de pesticides ont décimé l’entièreté d’un de ses ruchers de pollinisation.
Prochaines soirées :
-le 6 mars, Pr Yves Le Conte : Analyse de deux problématiques pour l’abeille : le changement climatique et le varroa.
-le 3 avril, Louis Loupiac et Olivier Fernandez : Essaimage naturel, artificiel et éle-vage de reines.

VIE DU SYNDICAT
Depuis fin février, notre équipe s’étoffe avec la venue de deux nouvelles stagiaires : Marion et Annouchka.
contact@apiculteurs-midi-pyrenees.fr – 05 62 87 54 89

 

43 – SYNDICAT D’APICULTURE DE HAUTE-LOIRE

L’ assemblée générale du syndicat d’apiculture de la Haute-Loire s’est déroulée le samedi 16 février 2019 à la  » taverne du Bon Accueil ».
Le président Robert COUDERT ouvre la séance en remerciant les personnalités du monde de l’apiculture : M.es CHARDON (président du CIVAM), CLEMENT (président du GDSA) et CHASTAGNOL (représentant de la ligue de protection des oiseaux).
Mme FLANDIN, vice-présidente, lit le PV de l’assemblée 2018, qui est adopté, ainsi que le compte rendu financier lu par M. ROCHETTE.
Dans son rapport moral, le président précise que malgré un printemps pluvieux, un été très chaud et un automne très sec,(que d’éléments perturbateurs !), nos abeilles ont réussi à faire une récolte correcte : moyenne départementale 17 kg par ruche, malgré un nombre de ruches de plus en plus important en Haute-Loire.
Malheureusement, si les prix de détail se tiennent à un certain niveau, il n’en ai pas de même pour les prix de gros.
Au point de vue syndical, nous continuons la lutte contre le glyphosate. Nos colonies d’abeilles s’effondrent depuis quelques décennies, la faute aux pesticides répandus sur les plantes sauvages ou cultivées. Désormais, nous devons faire face aussi au frelon asiatique qui commence à envahir le département. M. CHARDON confirme leur présence importante dans la zone de Langeac. Ce dernier se réjouit des nombreux participants aux cours d’apiculture qu’il donne.
En 2018, la Haute-Loire a connu des vols de ruches très importants.
Suite à une réunion au siège départemental des chasseurs et l’envoi d’un courrier ua ministère de l’environnement, nous avons réussi à faire classer la martre en « nuisible ».
Cette année, avec la participation de la LPO, un courrier commun sera envoyé dans les mairies concernant le broyage des haies le long des chemins communaux qui abritent de nombreuses espèces de fleurs et nids d’oiseaux. M. CLEMENT nous parle de la varroase et d’atenia tumida, prochain parasite de nos abeilles.
Le syndicat continue l’achat de ruchettes d’abeilles noires. Un adhérent signale au passage qu’il désire vendre son matériel et ses ruches.
La réunion est cloturée par le verre de l’amitié.
R. COUDERT

 

68 – SYNDICAT DES APICULTEURS DE SIERENTZ ET ENVIRONS

L’AG du syndicat des apiculteurs de Sierentz s’est tenue au rucher école le 18/01/2019 devant une assistance fournie, environ 60 personnes. Après les salutations d’usage, le président Bernard Rozan a rappelé les grands moments de l’année écoulée. La fête de l’abeille, moment de convivialité et d’échanges avec un public toujours très intéressé .la remise des diplômes aux « jeunes  » apiculteurs (une vingtaine comme chaque année ) qui ont suivi les cours théoriques et pratiques. Comme chaque année également, les apiculteurs mettent le grand manteau rouge du père Noël et ont apporté 170 pots à la banque alimentaire et une douzaine aux resto du cœur de Saint Louis.Puis il a fait un rappel du rôle des apiculteurs en tant que sentinelle de la biodiversité.Leur présence doit être efficace car il semble que nous gênions certains.dans une région frontalière la différence de traitement des apiculteurs est significative de part et d’autre du Rhin. En Allemagne (également en Autriche ) les apiculteurs de loisir bénéficient d’une franchise d’au moins 30 ruches en reconnaissance de leur rôle dans la pollinisation , alors qu’en France la franchise de 10 ruches a été supprimée subrepticement avec obligation de déclarer le premier pot vendu ou donné. En fin de séance, a eu lieu la remise des diplômes aux apiculteurs récompensés lors du concours des miels .

68 – ASSOCIATION DES APICULTEURS DU PAYS DE BRISACH

Plan des formations du rucher-école VAUBAN de Neuf-Brisach (68-Haut-Rhin).

Les prochains rendez-vous sont :
– Le samedi 23 février 2019: « Les besoins de l’abeille, les sucres et nourrissements» Horaires : de 14h00 à 17h00
– Le samedi 09 mars 2019: « La récolte du pollen et de la propolis » Horaires : de 14h00 à 17h00
– Le vendredi 19 et le samedi 20 avril 2019: « Stage d’initiation à l’apiculture» (2 journées complètes)

Le rucher-école VAUBAN vous donne rendez-vous :
Vendredi 19 et samedi 20 avril 2019 pour un stage d’initiation à l’apiculture
Méthodologie et déroulement du stage :
Lieu : Rucher-école VAUBAN, 68600 VOLGELSHEIM – chemin des abeilles
Horaires : – le vendredi de 08h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30

– le samedi de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 :
Animateurs : Jean-Pierre HELLER et Thierry HAEFFLINGER
Formation théorique en salle avec de nombreux supports vidéos
Mise à disposition d’une salle pédagogique
Mise à disposition de ruches pour les travaux pratiques
Remise gratuite à chaque participant d’un mémento de l’apiculteur complet retraçant les thèmes développés et les informations à connaître.

Thierry HAEFFLINGER
Président de l’Association des Apiculteurs du Pays de Brisach
adresse mail: thierry.haefflinger@orange.fr – tél: 03 89 49 14 87

 

72 – UNION SYNDICALE APICOLE SARTHOISE

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’USAS DU 1er DÉCEMBRE 2018 (Compte-rendu succinct)
Séance du matin ouverte à 9 h 30

Accueil fait par Jean-Jacques FOUCHER, président de l’Union Syndicale Apicole Sarthoise.
Nous avons eu le plaisir de recevoir Monsieur Franck ALÉTRU, qui est intervenu à propos de plusieurs sujets d’actualité.
Yves De La FOUCHARDIÈRE, directeur de la coopérative des fermiers de Loué nous a parlé du partenariat entre éleveurs des poulets de Loué et apiculteurs.

S’est ensuite exprimé Jean-François ODOUX, chercheur à l’INRA de Surgères, au sujet des les plantes mellifères et de l’importance du pollen dans la vie de l’abeille.

Le Docteur Mehdi HAKIMI nous a avertis de la menace que représente Aethina Tumida, de la façon de l’identifier et de prévenir sa colonisation sur notre territoire.

Florence PAIN, conseillère municipale du Mans, a pris le temps de féliciter l’U.S.A.S. au sujet de ses actions contre le frelon Asiatique. Elle nous a assurés que la ville du Mans continuerait rigoureusement le piégeage.
Sur ce même sujet, Luc RIGAL a pu faire le point sur les actions menées au cours de l’année 2018 et celles envisagées pour 2019.
Par la suite, Patrice HÉRISSON nous a fait connaître le projet qu’il met en place avec ses élèves du lycée G.Touchard sur l’expérimentation de ruches connectées.
Comme chaque année, l’après-midi a été consacré au fonctionnement de l’U.S.A.S. :

-Bilan de Pierre ODIOT sur l’activité du rucher école de la Flèche.
-Acceptation du compte-rendu de l’AG de 2017 à l’unanimité.
-Bilan de la « fête du miel et des confitures » à l’Arche de la Nature, au Mans.
-Bilan des « quatre jours du Mans ».
-Enumération des interventions des interventions des bénévoles de l’U.S.A.S. au cours de l’année.
-Bilan d’Alain Calixte sur l’activité du rucher école des Douets chauds.
-Présentation des comptes de l’exercice 2017-2018 (au 30/09/2018) par J.M. DEVÉRA, trésorier-adjoint :

Recettes : 30 529,11 € Dépenses :  33 810,93 €
Résultats : – 3 281,82 €
Trésorerie :  18 131,18 €

 Les résultats, fortement négatifs, s’expliquent par l’autofinancement des travaux de changement de trois huisseries de la salle de cours et de l’atelier (respect des normes de sécurité et facilité d’accès).
 Les comptes de cet exercice ont obtenu le quitus des vérificateurs, Michel PAULOUIN et Évelyne GICQUEL, qui en ont constaté la parfaite gestion. Adoption à l’unanimité.

-Cotisation statutaire : augmentation de 36,00 € à 37,00 € pour 2020 ; adoption à l’unanimité.

-Renouvellement de 5 administrateurs (tiers sortant) :
– 102 votants et 2 bulletins nuls (nombre de voix entre parenthèses).
– Élus : M. BERSON (88), J.C. ROUSSELLE (81), L. RIGAL (72), A. FLOQUART (63), P. ODIOT (57).
– Non élus : D. POIRIER (49), R. BARRÉ (49), M. LIEDTS (48).

-Évolution stable du nombre d’adhérents :
2016 : 540
2017 : 533
2018 : 532

-Il est demandé de prévoir sur la convocation à l’AG de l’année prochaine, de préciser si l’on souhaite la recevoir par la poste OU par mail afin de réduire les coûts d’affranchissement.

-Tirage des lots de la loterie et clôture de la séance en fin d’après-midi.

Composition du bureau du CA de l’USAS à la suite des élections du 01/12/2018 et du CA du 14/12/2018 :
Président : Jean-Jacques FOUCHER
1° vice-présidente : Lydie GRUDÉ
2° vice-président : Alain FLOQUART
3° vice-président : Jacques SAIVET Secrétaire : Jordan HÉRIVEAU
Secrétaire-adjointe: Geneviève BLAIN
Trésorier : Michel BERSON
Trésorier-adjoint : Jean-Marc DEVÉRA

 

81 – SYNDICAT APICOLE DU TARN

La biologie de l’abeille

Le cours très attendu de Liliane Sabac, professeur émérite de sciences, a connu une belle affluence, en dépit du mauvais temps, ce samedi 2 février 2019!
En effet, les stagiaires du rucher-école sont demandeurs d’informations qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement individuel de cet insecte ainsi que sa vie sociale dans la ruche.
Plus que par curiosité « technique » ou intérêt purement intellectuel, les apprentis apiculteurs ont besoin de connaissances qui leur permettront de savoir observer leurs colonies, de s’adapter à leurs abeilles, de les protéger tout en les respectant et en gérant au mieux leur habitat.
Puisque cette année le rucher-école offre une formation sur deux niveaux à des apiculteurs inégalement initiés à cette discipline, Liliane Sabac a scindé son cours en deux exposés très clairs et bien documentés.
Le premier niveau , l’après-midi, était destiné aux débutants, avec les informations de base, tandis que le cours du second niveau, le matin, nettement plus approfondi, avait séduit l’auditoire par sa précision scientifique et sa démarche pédagogique motivante. Les »niveaux 2″ se sont montrés désireux d’en apprendre encore plus et la fin de la leçon anticipait déjà sur la prophylaxie et les maladies, qui seront abordées ultérieurement.

 

83 – GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU VAR

Le 26 Janvier s’est déroulée, dans la salle polyvalente joliment rénovée et prêtée par la Mairie de Brignoles, l’Assemblée Générale annuelle du Groupement de Défense Sanitaire Apicole du Var.
Dans une ambiance conviviale et studieuse, et devant plus de 130 membres, Le Président, M. Ivan Broncard a présenté son rapport moral, suivi du rapport d’activité présenté par la secrétaire de la structure. Et pour finir, le trésorier et son adjoint ont présenté le rapport financier de l’association. Ceux-ci ont tous été votés à l’unanimité par les adhérents.
Cette présentation a été suivie par le point sur l’actualité apicole puis par les questions pertinentes des adhérents.
Cette assemblée a eu l’honneur d’accueillir le Docteur Alziari-Nègre, Conseillère Régionale en charge du Plan Abeilles ainsi que le Docteur Struggar, Cheffe de la Mission Santé, Protection Animale et Environnement pour la Préfecture du Var. Mme Lassonnery, Responsable Pôle Gestion des Risques Sanitaires pour le Conseil Départemental du Var, a également assisté à cette assemblée.
En effet, l’association, perçoit une subvention départementale permettant de financer une partie des actions mises en œuvre.
Les membres du bureau ont profité de cette assemblée pour remercier l’ensemble des structures administratives pour leur accompagnement tout au long de l’année.
Cette assemblée a également permis de présenter les 3 Techniciens Sanitaires Apicoles qui accompagneront les apiculteurs adhérents tout au long de l’année.
A l’issue de cette assemblée, un apéritif, suivi d’une Paëlla conviviale a été proposée aux adhérents.
Après le repas, deux formations ont eu lieu. La première a été dispensé par M. Cyril Vidau de l’ITSAP (Institut de l’Abeille) avec pour thème la qualité des cires et les recommandations à mettre en œuvre par les apiculteurs. La seconde, portant sur le petit coléoptère de la ruche, de son petit nom : « Aethina tumida », a été présenté par le Docteur Francis Demarais, vétérinaire suppléant pour le groupement.
Ce petit coléoptère, causant des ravages dans les ruches, n’est pas encore présent en France et les apiculteurs ont un rôle primordial à tenir afin de préserver notre pays de ce ravageur. Ces deux formations ont été appréciées des adhérents au vu des nombreuses questions posées.
Pour conclure, il est important de tenir compte de toutes ces recommandations pour l’avenir des abeilles et de l’humanité….
Adrien LIGIER

 

90 – ABEILLE BELFORTAINE

« L’AG de notre syndicat s’est déroulée le samedi 26 janvier 2019 à 10h au centre culturel de Belfort Nord en présence de 80 adhérents.
Après quelques mots de bienvenue, Le président BONNAIN présente le rapport moral et le bilan financier du syndicat ainsi que l’actualité du rucher école et le compte rendu des actions de l’année apicole écoulée. Le rapport et le bilan sont approuvés à l’unanimité.
Il présente également le plan d’actions 2019 de l’abeille Belfortaine et délivre les informations d’actualité utiles aux adhérents du syndicat.
Le nombre d’adhérents augmente régulièrement depuis plusieurs années et atteint 124 à fin 2018.
Le tiers sortant est réélu : Félicitations à Sylvie COPCHARD, André BONNAIN et Francis FISCHER
Serge STOECKLEN, Trésorier, présente ensuite le GDSA 68 et répond aux questions des adhérents sur le sujet du sanitaire apicole.
Guy MICHALET présente la ruche à robinet (Flow-Hive) nouvellement acquise par le syndicat pour son rucher école.
Une tombola fait quelques heureux parmi l’assistance et le verre de l’amitié est offert en clôture de séance.
Ceux qui le souhaitent se retrouvent ensuite autour d’une bonne table »
Rédacteur F Hoffmann

 

91 – SYNDICAT APICOLE DU VAL D’ESSONNE

Compte -rendu des l’Assemblées Générales  du S.A .V.E et du G.D.S.A 91

Les Assemblées générales du SAVE  et du GDSA 91 ont eu lieu  samedi 26 janvier 2019 à  la Salle des fêtes de Montlhéry de 10h30 à 17h30.
130 apiculteurs y étaient présents ou représentés.

C’est la première fois que les deux assemblées se réunissaient sur la journée avec une collation permettant aux apiculteurs d’échanger entre eux.

Les rapports moral et financier du S.A.V.E  ont été approuvés à l’unanimité.  Les six administrateurs sortants et un nouvel administrateur ont été élu et ré élus par l’assemblée.

De nombreux ateliers étaient disposés autour de la salle ; atelier sur la cire, sur les différents pièges du frelon asiatique, sur les plantes mellifères, sur les actions à entreprendre auprès des mairies pour lutter contre Vespa Velutina ( Michel GATIEN des Abeilles d’EVRY)

De 14h30 à 17h, trois interventions appréciées de l’assemblée :

Intervention de Madame Odile FAGE, Dr Vétérinaire, sur Aethina Tumida,

de  Mrs Yves BAUDRON, président du GDSA et Laurent De CHARGERES sur la problématique du frelon asiatique et son piégeage, et de Mr Pascal BOYARD sur « Les Abeilles Résistantes ».

La présidente du S.A.V.E, Mme Cécile LAPIERRE et Mr Yves BAUDRON , après cette Journée apicole très dense et très réussie, ont  invité les participants à se détendre autour du verre de l’amitié.

 

 

Sommaire et Editorial de l’Abeille de France de mars 2019 – N°1066

ÉDITORIAL de Frank ALÉTRU, Président du Syndicat National d’Apiculture

AUTOPSIE D’UN DISCOURS
Le discours d’inauguration du Salon de l’Agriculture du Président de la République était attendu tant par le monde agricole que par les défenseurs de l’environnement et les
consommateurs.
À la première écoute, son contenu avait de quoi charmer.
Emmanuel MACRON nous a apporté des paroles qui se voulaient rassurantes, aussi bien au niveau de la politique européenne, en proposant de « réinventer » la PAC, en appelant à une nouvelle PAC qui permettrait d’assurer aux états membres « la souveraineté alimentaire, environnementale et industrielle », qu’au niveau national où il a demandé que « les agriculteurs soient les premiers militants de la transition écologique ».
Sur ces deux points, on ne peut qu’être d’accord avec lui.
Mais si nous procédons à l’analyse, à l’autopsie de ce discours « marketé » pour plaire à tous, nous sommes loin de pouvoir constater que les décisions politiques sont en accord avec les annonces du Président de la République.
Au niveau de la politique européenne tout d’abord, le Commissaire HOGAN a proposé une réforme de la PAC qui amènerait chaque état membre à déterminer unilatéralement
ses objectifs. Cette politique du « sur mesure » de chaque état annule toute possibilité de mettre en route un projet européen ambitieux en matière de sécurité environnementale et globale.
Au nom des risques de distorsions de concurrence sur le prix de revient des productions agricoles, on peut se douter que nombreux seront les états membres qui freineront la mise
en place de nouvelles mesures en faveur d’une agriculture durable.
L’absence d’une réelle volonté politique au niveau de Bruxelles pour donner un coup d’accélérateur à la réforme de l’Agriculture, pourtant tant réclamée par les citoyens, est
confirmée par la prévision d’une baisse de 25% des aides environnementales européennes !
Au niveau national, mêmes constats.
Les aides environnementales MAEC ne sont pas réglées aux agriculteurs bio et aux apiculteurs pour les campagnes de 2016-2017 et 2018. Un véritable scandale !
Comment le gouvernement peut-il prétendre accompagner « une transition écologique » en accumulant les non-paiements des aides à ceux qui ont fait les investissements économiques et qui aujourd’hui s’en trouvent fragilisés ?
Emmanuel MACRON n’a donc pas eu d’autre choix que d’annoncer le versement du paiement de ces trois années de retard dans les tout prochains mois. Cependant, déjà
dans le précédent gouvernement, Stéphane LE FOLL avait fait la même annonce fin 2016. Puis, renouvellée dans le gouvernement actuel par Stéphane TRAVERT en juillet 2017,
puis en 2018… mais point de règlement.
Peut-on faire davantage confiance à un président de la République qu’à un ministre ? L’avenir nous le dira.
Tout ceci nous amène à ne compter que sur nos propres forces, à maintenir la pression sur le gouvernement, à alerter sans relâche nos élus. Plus que jamais, le Syndicat National
d’Apiculture est aux avant-postes sur les dossiers nationaux et européens et compte sur le soutien de vous tous, à travers les pétitions et les assemblées générales de vos syndicats
départementaux qui permettent de nous réunir.
Le bilan de nos actions auprès des parlementaires et du gouvernement est plutôt positif, avec deux avancées importantes sur le dossier relatif à la loi concernant l’indication
des pays d’origine des miels ainsi que sur la révision du décret « Mention Abeilles » en faveur d’une meilleure protection des pollinisateurs. Vous pourrez en savoir plus dans les pages suivantes.
Dans le même temps, nos colonies d’abeilles se sont développées très précocement cette année.
Les retours du terrain qui nous parviennent font état d’une sortie d’hivernage plutôt encourageante avec des pourcentages de mortalités assez bas.
Ceci étant, ne perdons pas ce bonus, et restons vigilants sur les provisions de nos ruches car, comme les politiciens, le climat sait souvent nous réserver des surprises !


SOMMAIRE

5 ÉDITO Autopsie d’un discours Frank ALÉTRU
7 BILAN DE NOS ACTIONS SYNDICALES NATIONALES
8 JOURNÉES SCIENTIFIQUES DU CNRS Cindy ADOLPHE
10 JOURNÉES D’ÉTUDE DE L’ANERCEA Sylviane COUSIN
12 PAGES PRO Construisons ensemble InterApi / FMSE J.N. RIBERY
14 COMMISSION TECHNIQUE SNA Appel à compétences techniques
15 RÉCOMPENSE Grand Prix ESSEC 2019
16 UN TEMPS D’AVANCE Jean RIONDET & Florent GUILLAUD
22 CONSEILS AUX LECTEURS Jean RIONDET
24 LA RUBRIQUE DU NÉOPHYTE AdF & François MOREAU
26 SCA Maîtrise du taux d’humidité du miel Georges FLEURY
30 REVUE DES REVUES Conservation du miel traduit par Cindy ADOLPHE
33 UN MIEL DE MIELLAT EN NOUVELLE-ZÉLANDE Florence Le STRAT
34 PLANÈTE MIEL Analyse pollinique des miels Paul SCHWEITZER
36 L’ABEILLE & LA VIGNE Yves DARRICAU
41 ÉTHOLOGIE Être ou ne pas être… domestique Dr Joseph HEMMERLÉ
44 ENTOMOLOGIE Roussea simplex Bernard LAMIDEL
46 LES RECETTES AU MIEL Pizza/Nonettes Maurine DEVARIEUX / Céline LAIR
49 INNOVATION L’Ergonomiel
50 VIE DES SYNDICATS
55 NOUVELLES DE L’ÉTRANGER Bavière – Luxembourg
56 PETITES ANNONCES
59 LIBRAIRIE Géraldine PETIT
62 BULLETIN D’ABONNEMENT

Vie des syndicats de février 2019

31 – SYNDICAT APICULTEURS MIDI-PYRÉNÉES

Animations et événements

Le 30 novembre, le Conseil régional d’Occitanie organisait une soirée bilan de la COP21 en présence de Laurent FABIUS (ancien Président de la COP21).

Invités par la présidente de Région, nous en avons profité pour remettre un courrier à Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel pour connaître les raisons ayant poussé ledit Conseil à censurer l’origine des miels qu’avait adopté le Parlement. Nous ne manquerons pas de vous faire connaître sa réponse.

Rencontre

Olivier Fernandez et Mélanie Cannac ont eu un rendez-vous avec Mme la Députée Monique Iborra de la Haute-Garonne. Plusieurs sujets ont été abordés notamment sur l’origine des miels, l’intervention de l’État contre le frelon et la protection des pollinisateurs.

Stages et Formations 2019

La formation annuelle dispensée à notre rucher école commence le 2 février, elle est limitée à 50 personnes. Pensez à réserver votre place rapidement sur notre site internet refait à neuf  : www.apiculteurs-midi-pyrenees.fr

Soirée mensuelle spéciale Abeilles connectées

Lors de notre soirée mensuelle de décembre, nous avons organisée une conférence sur le thème « Les objets connectés et la modélisation au service des abeilles », avec comme intervenants : Mathieu Lihoreau (chercheur CRCA), Coline Monchanin (doctorale CRCA), Thibault Dubois (doctorant CRCA), Christian Lubat (Chef d’entreprise Beeguard). Cette conférence scientifique fut riche d’enseignements !

Le programme des soirées mensuelles 2019, va arriver pour Noël sous le sapin 🙂 Mais nous pouvons déjà vous dire qu’a priori vous y retrouverez notamment : Audrey Pulvar, ancien présentatrice à Fr3 et Présidente aujourd’hui de la Fondation pour la Nature et pour l’Homme.

Assemblée générale

Elle a eu lieu le dimanche 13 janvier. Nous avons eu le plaisir d’accueillir l’eurodéputé Eric Andrieu spécialiste des pesticides et des abeilles, ainsi que Gilles Fert apiculteur bien connu des éleveurs de reines !

contact@apiculteurs-midi-pyrenees.fr 05 62 87 54 89

34 – CENTRE APICOLE DE L’HERAULT

Notre Assemblée Générale le 08 Décembre 2018, a connue, une assistance intéressante en diversité de participants, anciens et jeunes adhérents, stagiaires de l’année, tous motivés.
Les divers compte rendus d’événements de l’année à l’ordre du jour, ont été présentés et commentés,  ainsi que les actions futures, toujours dans une excellente ambiance constructive d’échanges.
Bien sûr, la forte mortalité des colonies a été évoqué, ainsi que la prévention indispensable contre le varroa et frelon asiatique si présents. De même la motivation et mobilisation des apiculteurs afin d’apporter chacun aide aux intervenants, dont notre syndicat national, pour les avancées légales de la protection des abeilles, de leur et notre environnement.
Le rapport financier toujours positif, validé, nous avons pu débattre sur les questions diverses, avant la remise des certificats aux stagiaires de l’année, puis l’apéritif de l’amitié, et le repas, où les commentaires animés ont été une fois de plus conséquents et encourageants.
L’année 2019 en ce mois de Janvier, va débuter à nouveau par l’accueil des stagiaires au Rucher Ecole, dont les demandes avec les diversités d’âge et de futures apicultrices sont toujours croissantes.
Nous aurons l’occasion de vous informer des évolutions, et actions programmées, grâce à cette rubrique dans la revue, ainsi que sur notre site : centre-apicole-delherault.com
Restons actifs solidaires et vigilants, à nouveau cette année, merci à notre Président Frank ALETRU et équipes du SNA et de l’Abeille de France.

50 – LA MANCHE APICOLE

Assemblée générale du samedi 1er décembre : salle comble…

Comme à l’accoutumée, et au vu de la photo qui l’illustre, la salle de conférences qui nous est prêtée par la Ville de Saint-Lô était comble, 120 personnes, je remercie nos amis apiculteurs qui répondent présents pour cette journée conviviale.

Le matin, une conférence sur la propolis, exposée magistralement par Françoise SAUVAGER, nous a permis d’apprécier dans les moindres détails les bienfaits de cette « gomme-résine » transformée par nos petites protégées. Après le déjeuner, nous nous sommes retrouvés pour l’assemblée générale statutaire.

Le bilan moral énoncé par Valérie DARD, secrétaire et la rétrospective de toutes les implications de La Manche Apicole au travers du département ont permis de faire ressortir un certain dynamisme au sein du syndicat, remerciements ont été présentés aux différents membres qui, de près ou de loin, participent à toutes ces manifestations.

Le bilan financier énoncé point par point par Louis LETERRIER, notre trésorier, a fait ressortir un léger excédent ; Louis a annoncé que c’était sa dernière année de trésorerie, il laisse la tâche après dix années à ce poste, d’ailleurs, en dix ans, nous sommes passés de 329 adhérents en 2008 à 595 en 2018, quelle belle évolution.

Il a été souligné la bonne marche des trois ruchers-écoles avec des élèves assidus dans l’ensemble ; il faut tout de même soulever un gros point noir sur deux des trois ruchers : la présence très importante du frelon asiatique qui a d’ailleurs anéanti plusieurs colonies sur La Glacerie, appel a été fait aux éventuels généreux donateurs d’essaims pour ce rucher.

Un point a été fait sur la présence du frelon dans notre département et l’implication financière des communes pour la destruction des nids, 91 % de celles-ci ont signé la convention avec la FDGDON, organisme qui, grâce au soutien du Département, œuvre dans l’organisation de la destruction des nids ; nous tenons à les remercier. Toujours sur le même sujet, Jean CONSTANTINIDIS, désinsectiseur et apiculteur nous a informés sur les travaux de recherche pour limiter son invasion.

Bernard PONCET, président du GDSA 50, a fait un point sur le PSE (Plan sanitaire d’élevage) avec en plus des lanières Apivar, un traitement complémentaire utilisable en apiculture biologique VarroMed sera également proposé aux adhérents, il a également parlé des zones toujours impactées par la loque américaine.

Après la remise des prix des concours départemental et régional où nous avons eu 4 médailles dont 2 en or, une en argent et une en bronze, le pot de l’amitié a clôt cette sympathique journée.

Alain LESCLAVEC

Formation et atelier « cire ». Le 15 décembre dernier, les élèves des ruchers-écoles gérés par La Manche Apicole étaient invités à participer à une formation « cire ». Après un cours théorique, rappelant quelques généralités (origine, composition) sur cette « substance » d’une importance capitale en apiculture, nous avons fabriqué des sujets et des bougies. Ensuite, pour la première fois, nous avons réalisé un atelier « gaufrage », grâce au gaufrier récemment acquis par notre syndicat.

Nous avons pu fabriquer une quarantaine de sujets et de bougies, vendus aux élèves au bénéfice de La Manche Apicole. C’est une opération assez longue, qui demande quelques connaissances ainsi que du matériel. L’obtention d’une cire de qualité, sans impuretés et d’une belle couleur, demeure assez délicate (la cire la plus « belle » étant obtenue grâce au cérificateur solaire), le moulage, quant à lui, ne pose pas de difficultés particulières (il faut toutefois signaler que les moules en silicone qui sont les plus pratiques sont également assez coûteux). Il est important de souligner que la fonte de la cire doit être réalisée au bain-marie, en s’entourant de précautions car la cire constitue un matériau très inflammable.

Le gaufrage des feuilles de cire. La démonstration de gaufrage constituait pour beaucoup une découverte. L’installation du gaufrier et le raccordement à un robinet pour assurer le refroidissement ne posent pas de difficultés particulières. En revanche, il faut un certain « doigté » pour le gaufrage, en particulier pour le prélèvement de la cire et son étalement, mais ces gestes peuvent s’acquérir rapidement, comme les élèves ont pu le constater.
La confection, par l’apiculteur, de ses propres feuilles de cire gaufrée, nous paraît être une technique très intéressante. Ceux qui le pratiquent depuis quelques années ont déjà pu remarquer une très bonne acceptation de cette cire et il y a également une économie possible. Bien sûr, la cire réservée à cet usage doit provenir exclusivement des opercules.
Cette formation a réuni une quinzaine de personnes et s’est déroulée tout au long de la journée. Nous avons pu déjeuner ensemble et, comme c’est toujours le cas chez les apiculteurs, nous avons pu partager les préparations de chacun.
Une bien belle journée, mêlant convivialité, découverte et réalisations concrètes !
Karl LEGEAY

51 – LA CHAMPAGNE APICOLE

Assemblée générale du syndicat d’arrondissement de Reims « La Champagne Apicole » – Samedi 12 janvier 2019 de 09h00 à 12h30

Rapport moral
Le rapport moral du Président commence par l’énumération des difficultés rencontrées par notre filière pour se faire entendre auprès de nos autorités. Le combat du SNA en témoigne dans les éditos de notre Président National. Néanmoins, l’année 2018 a été très productive surtout dans le sud du département grâce à la luzerne et les actions menées par « Symbiose ». Ce rapport se termine par une note positive : « Notre syndicat se porte bien et de nombreuses actions ont été réalisées ».
Rapport d’activité
– Formation d’initiation à l’apiculture : 40 personnes formées comme chaque année.
– Rucher Ecole : Réfection des locaux avec mise aux normes.
– Rucher pédagogique : Installation d’une ruche d’observation et projet d’installer d’autres modèles de ruches (projet d’installer une miellerie).
– Conventions avec le « Grand Reims » : 10 terrains mis à disposition gratuite des apiculteurs.
– Récupération d’essaims : Appels sur un numéro unique et gestion des attributions par zones.
– Interventions extérieures :
Présentation de l’apiculture pour une association horticole
Participation à la Journée porte ouverte du lycée agricole de Thillois
Randonnée botanique (les orchidées sauvages)
Paysages botanique et biodiversité dans la marne à travers les cimetières militaires (Philippe LECOMTE).
Participation aux fêtes Johanniques.
Animation au centre sport nature dans le cadre de la semaine du développement durable
Conférence : Le rôle des faux bourdons et l’insémination des reines (Bernard SAUVAGER)
Conférence : La propolis et son utilisation en complément des thérapeutiques conventionnelles (Françoise SAUVAGER)
Prêt de matériel :
– Balance homologuée, Chaudières à cire, Défigeurs, Kit miellerie
Apicafés
– Rencontres entre apiculteurs tous les 2 mois dans un bistrot.
Acquisitions 2018
– Livres, réfractomètre, fondoir à cire, défigeur, gaufrier à cire
Rapport financier et vérificateur aux comptes :
– Bilan satisfaisant et conforme
Elections
– 1 membre sortant réélu et 2 postes vacants adoptés
Mot de la FGSAM par le Président Francis ETIENNE
Le point sur l’arrivée du frelon asiatique :
– Denis DUHAUT, référent départemental nous fait le point sur la situation en 2018 et les objectifs 2019
Utilisation des produits de traitement Varroa :
– Luc BASTIN, notre vétérinaire conseil présente les divers modes de lutte contre varroa et leurs modes d’utilisations
Tombola et pot de l’amitié
– La séance se termine à 12h30 par un pot de l’amitié suivi d’un repas au sein du lycée agricole.

57- Fédération des Apiculteurs de la Moselle – Syndicat de Metz

Savez-vous planter une haie mellifère ?

En décembre dernier une caravane étrange à fait halte au rucher-école de Montoy-Flanville…

La caravane Api 2018, une association  « Haies vives d’Alsace » qui a pour vocation d’intervenir dans l’espace agricole et communal pour des actions de communication, de diagnostics, de conseils, d’assistances techniques et de montages de projets de plantation. Aller à la rencontre des apiculteurs pour planter ensemble des arbres et augmenter la ressource alimentaire des abeilles domestiques et des pollinisateurs sauvages.

Le matin Philippe Ludwig a animé une conférence-débat autour des arbres et des pollinisateurs, plusieurs sujets abordés : la biodiversité,  les plans locaux mellifères, les arbres, la haie en pratique.

Il a créé « MonJardinNature », afin d’accompagner dans l’action les gestionnaires d’espaces verts et propriétaires de jardin.

Présent également Dempsey Princet, agronome avec un parcours en aménagement du territoire, technicien Conseil en Agroforesterie (L’agroforesterie désigne les pratiques, nouvelles ou historiques, associant arbres, cultures et-ou animaux sur une même parcelle agricole, en bordure ou en plein champ).

Une pause déjeuner offert par Florent RONDEL, l’apiculteur chez qui s’est faite la plantation. Et l’après-midi petit chantier afin de planter une haie ensemble pour apprendre les gestes techniques, les protections et le paillage.

Une journée très enrichissante et très conviviale.

59  SYNDICAT APICOLE DE LA RÉGION LILLOISE

L’assemblée générale du Syndicat Apicole de la Région Lilloise (SARL) s’est  tenue le 25 novembre 2018 dans la salle Marianne de Villeneuve d’Ascq. Une belle salle qui nous permet d’accueillir un nombre d’apiculteurs de plus en plus important chaque année.  Nous étions 110 cette année.

A 13h30 : accueil des adhérents. Le trésorier aidé par son adjoint  a reçu  les adhésions et abonnements. Le groupement sanitaire présent  en faisait de même.

En attendant le démarrage de l’assemblée prévue pour 14h 30, quelques vidéos  apicoles bien sûr projetées faisaient patienter les premiers arrivés.

Pour la 21ème fois le président Didier DEMARCQ entame la séance  en  énumérant les diverses associations adhérentes au  SARL, entre autres les ruchers écoles du Héron, de Tourcoing, de Lille, du Pévèle,  et aussi la relation étroite avec le groupement sanitaire apicole du Nord. Le SARL joue bien son rôle de fédérateur du monde apicole de la métropole lilloise. Le SARL dépassera probablement les 300 adhérents pour 2019.
M. DEMARCQ  présente des différents apiculteurs du CA en précisant les responsabilités de chacun dans ce conseil. Honneur fait à notre doyen Michel DUFLOT 87 ans toujours présents au rendez vous.
Un grand remerciement à Jean Michel CARRETTE qui quitte le CA et de parce ce fait son  poste de trésorier laissant ainsi un poste vacant.
Après réélection à l’unanimité du tiers sortant (Vincent CODRON, Michel DUFLOT, Luc LARDON, Christian LEFEBVRE),  M. Cédric READY, qui avait posé candidature, est élu à l’unanimité sur le poste vacant.
L’appel du conseil d’administration pour ouvrir le CA à d’autres apiculteurs a été entendu ; nous accueillons au sein de notre conseil Mme Meriem BENCHADI, Mme Patricia WICART et M. Stéphane DESRUMAUX qui nous aideront à améliorer les divers actions du syndicat et peut être nous en proposeront d’autres.
M. DEMARCQ  fait l’inventaire de ces différentes actions : le prêt de matériels gratuit, la commande groupée et livraison du matériel LEROUGE, la commande groupée de sirop, et aussi d’Apifonda, la bibliothèque gratuite, les rencontres « café apicole » qui réunissent 60 à 80 apiculteurs autour d’un thème, le site internet, le barbecue de fin d’année, le bulletin interne, le partenariat avec la MEL et les ruchers école pour l’élevage de reines d’abeilles noires, ……

Pour 2019, le conseil d’administration poursuivra ses actions et aura à discuter de la mise en place d’une fête de l’abeille et d’un voyage à Chimay chez Hubert  GUERRIAT pour y découvrir le rucher de fécondation de Virelles, et aussi d’autres projets à voir et à suivre ………
Sans oublier le RV du 30 juin à la Ferme du Héron où on fêtera autour d’un repas  les 25 ans du Rucher Ecole du Héron avec pour l’occasion une chorale apicole !!!!!  à suivre aussi.

Après approbation des bilans d’activité et financier la parole est donnée à notre conférencier de renom, M. Renaud LAVEND’HOMME  qui auprès d’ARISTA BEE travaille sur la sélection d’abeilles comportant un comportement  hygiénique.

Le conférencier commence par nous faire prendre conscience que nos colonies reçoivent de plus en plus de traitements pour les maintenir en vie, et qu’il serait nécessaire de sélectionner une abeille résistante  aux varroas.
Un vrai travail de recherche de lignées VHS qui nécessite à la fois des connaissances scientifiques, des techniques apicoles telles que l’élevage de reines, comptage des varroas phorétiques et l’insémination, mais aussi beaucoup de petites mains pour réaliser les parties expérimentales.
Une belle conférence, claire et  à la portée de tout le monde comme savent le faire nos conférenciers  belges.
L’heure est venue de récompenser la présence de chacun par la tombola. Une belle tombola où l’on a distribué une bonne centaine de lots dont 6 gros lots.

Et pour finir, le traditionnel verre de l’amitié où les bavardages  apicoles ont été bon train autour d’un hydromel jusque 19h.

Le Président Didier DEMARCQ.

Les cafés apicoles

Le café apicole, devenu une institution pour le Syndicat Apicole de la Région Lilloise, est un lieu d’échanges entre apiculteurs. La discussion est toujours ouverte, même si des sujets sont proposés au par avant. Vous avez des questions, un souci, venez les exposer. Nous les résoudrons ensemble.

Le prochain Café Apicole aura lieu, à la Ferme du Héron à Villeneuve d’Ascq, le 24 février 2019 et aura pour sujet : Aethina tumida et la loque américaine qui a sévi dans la région lilloise. C’est Tristan Colonval, docteur vétérinaire du Groupement Sanitaire Apicole du Département du Nord, qui traitera ces sujets.

Le suivant dont le sujet n’a pas encore été décidé est programmé pour le 7 avril.

Pour tout renseignement : contactmailsarl@gmail.com

Site du syndicat : http://www.syndicat-apicole-lillois.fr

 

68 – Le Congrès de la Fédération des Syndicats des Apiculteurs du Haut-Rhin

C’est le dimanche 18 novembre que s’est tenu à la Maison de la Nature à Altenach le Congrès annuel de la Fédération des Syndicats des Apiculteurs du Haut-Rhin.

Madame Denise Censi, présidente du Syndicat apicole de la Porte d’Alsace, devenu le temps d’une journée la capitale de l’apiculture haut-rhinoise, a accueilli les congressistes en faisant le parallèle, dans son allocution, entre une colonie d’abeilles dans laquelle la somme des individualités abouti à une œuvre commune, et les sociétés humaines.

André Frieh, le président de la Fédération haut-rhinoise, a ouvert  l’Assemblée générale, non sans avoir fait observé en préambule une minute de silence en hommage à tous nos amis et sympathisants disparus en 2018.
Il a aussi excusé Frank Alétru, le président du SNA, qui devait comme en 2017 participer à ce congrès, mais qui a dû renoncer au voyage en raison des blocages en cours sur les routes de France. Frank a cependant adressé un message de sympathie à tous les participants.
Après avoir fait le constat d’une année 2018 bien meilleure, en termes de production de miel, que 2017, le président Frieh a expliqué en détail les changements en cours dans les instances apicoles régionales, et notamment la création de la FRAGE, le Fédération Régionale des Apiculteurs du Grand Est, le repositionnement des GDSA dans la nouvelle grande région, ainsi que les nouveautés dans les demandes et les attributions de subventions.

Le secrétaire Vincent Barlier a fait adopter le PV de l’assemblée générale 2017, et exposé le rapport d’activité 2018, avant que le trésorier Robert Lecomte ne détaille le rapport financier, lequel laisse apparaître un excédent de 3 328 € pour l’exercice écoulé.
Après le quitus des réviseurs aux comptes à l’excellente tenue de la comptabilité par le trésorier, Philippe Bosshard a exposé les résultats du concours des miels d’Alsace 2018, une très belle édition, reflet de la belle année apicole que nous avons connue, Alain Ruetsch, un apiculteur passionné, a présenté un système anti-frelons de sa conception, et le président du GDSA-68 Roland Rusch a détaillé pour l’auditoire l’actualité sanitaire.

La séance administrative s’est achevée par l’élection du nouveau bureau, qui a reconduit à l’unanimité des 82 votants André Frieh, Vincent Barlier, Jean-Paul Aspero et Gilbert Mattern.

Un programme chargé et des débats menés avec assurance par le président André Frieh, qui a ensuite invité l’auditoire à rejoindre le restaurant pour déguster ensemble des Carpes Frites, la délicieuse spécialité locale, au cours d’un déjeuner qui a donné lieu à un beau moment de convivialité.

Daniel  Bembenek

 73 – 74 – CONCOURS  des MIELS  –  SAVOIE / MONT BLANC – PALMARES  –  ANNEE  2018

Miel de plaine clair :

Médaille d’Or :       MATHERET Jean Pierre,  VINIT Jean Claude, HURELLE Michel,

Collignon Frédéric, LORIOT Christophe, ANDRE Jacky et Julien, BOZON Jean.

Médaille d’Argent :   CHOURGNOZ Anne Marie, LASSIAZ Gérard, ALPE Martine,

CROCHET Bernard, JRIOZ Célestin, SUCHERAS Raphaël, PONTHIEU Eric, LASSIAZ Rémi.

Médaille de Bronze :    Rucher Ecole Abeille du Salève, BERTAMELLE Michel, LAIN Yvan,

RAT-PATRON Martine, GROSJEAN Serge, LOPEZ Michel, Université de Savoie- Mont Blanc,

TARTARAT Pierre .

Miel de Plaine Foncé :

Médaille d’Or :   LASSIAZ Rémi, REYDET-STARK Dominique, OYANT Louis.

Médaille d’Argent ;  BOIVIN Sandrine, BOVAGNET-PASCAL Josiane, LAIB Loïc,

FORAY Benjamin.

Médaille de Bronze :   Rucher Ecole du Chablais, TARTARAT Pierre, LAGUILLAUMIE Vincent.

Miel de Montagne Clair :

Médaille d’Or :  PRALLET Alain et Robin, DESPRES Patrice, BERTONCINI Damien, CHENAL Joseph.

Médaille d’Argent :   TRANCHANT Baptiste, PELLOUX Alain, LAVOREL Jean-Luc, PUJALTE Brigitte, BERTAMELLE Michel.

Médaille de Bronze :   FROMAGET Michel, JORIOZ Célestin, NICOLLIN François.

Miel de Montagne Foncé :

Médaille d’Or : AGUETTAZ Stéphane et MANONVILLER Bernard, PERNOLLET Michel, LEBIGRE Serge, DELACROIX Louis.

Médaille d’Argent : CARRIER Bernard, CARDON Alain, FEUILLASSIER Marie Madeleine, PERRIER Jean Pierre, SERASSET Dominique, PLANTAZ Pierre.

Médaille de Bronze :   BAZ Eric (2) LASSIAZ Michel, GRAND Cédric, CARERA Michel.

Miel de Haute Montagne Foncé :

Médaille d’or :  MOLLARET Jérôme.

Médaille d’Argent :   OLIVIER Pascal, BERNARD Sébastien.

Miel de Haute Montagne Clair :

Médaille d’Or :   BOROT Henri, FORAY Benjamin, GRAND Daniel.

Médaille d’Argent :   BERNARD Sébastien, REVETR Jean Pierre, MELQUIOT Nicolas.

Médaille de Bronze :   NUER Pierre, VULLIEN Frédéric, PLANTAZ Pierre, OYANT Louis.

 

 

 

Articles récents

Le numéro du mois

Sommaire et Editorial de l’Abeille de France d’avril 2019 – N° 1067

ÉDITORIAL de Frank ALÉTRU, Président du Syndicat National d’Apiculture Quand l’espoir d’une maturité politique renaît ! Après la lecture...
Sed venenatis, consectetur Praesent Donec dapibus id ipsum id, ultricies