37- Les amis des abeilles

C’est sous la chaleur des derniers rayons de soleil de l’été que s’est déroulée,
le 13 septembre 2020, la foire aux miels de Touraine organisée de main de maître par le syndicat apicole d’Indre-et-Loire “Les amis des abeilles” et s’est ouverte en
présence de Frank ALÉTRU, Président du SNA, accompagné par Jean-Claude PILLU, Président des “Amis des abeilles”.
Sur un vaste terrain situé entre les portes du domaine de l’Agro-campus de Tours et celles du château de Fondettes, les visiteurs pouvaient découvrir les secrets de la ruche et
les produits des abeilles soigneusement présentés par une vingtaine d’apiculteurs régionaux. Les Éts Route d’Or, fidèle partenaire du groupement d’achat était aussi présent ainsi qu’un des derniers fabricants de ruches traditionnelles en paille, venu de Normandie.
Le contexte COVID n’a pas permis de réaliser toutes les animations habituelles mais en revanche n’a pas empêché les consommateurs d’être au rendez-vous. L’édition 2020 est
passée, souhaitons que celle de l’an prochain se déroule dans un environnement de prévention sanitaire totalement apaisé.

38- L’Abeille Dauphinoise

Et voilà, la saison apicole se termine peu à peu. Aussi, des formations complémentaires d’une ½ journée et d’une journée ont été programmées afin de vous permettre :
• d’hiverner au mieux vos colonies,
• de faire le point sur votre stratégie de lutte contre le varroa et
• de réfléchir aux pratiques d’hygiène et de sécurité que vous avez mises en place tout au long de votre année apicole.
Cela peut aussi être le moment de participer à notre atelier de transformation des produits de la ruche.

Vous souhaitez faire vos propres feuilles de cire à partir de votre cire d’opercules… n’hésitez pas ! Venez apprendre à les faire dans notre atelier “Gaufrage” en prenant un rendez-vous avec un de nos bénévoles expérimenté.
Même démarche si vous voulez apprendre à faire vos partitions chaudes.

C’est parti pour les inscriptions à notre 24e Concours des Miels du Dauphiné et des Cantons limitrophes. Rendez-vous le 22 novembre, pour la délibération du jury, dans le cadre de la
Fête du Miel à Saint Egrève.
Inscriptions et règlement du concours sur notre site.

L’Abeille dauphinoise s’est dotée d’un outil permettant aux apiculteurs, où qu’ils soient, de déterminer la zone de butinage des abeilles de leur(s) rucher(s) ou d’envisager avant installation quelle en sera la zone.
Application réalisée par l’un de nos bénévoles qui donne une indication en 2D de l’espace de butinage, sans les barrières géographiques (montagne par ex.).
Chacun peut l’utiliser en se rendant sur notre site, puis dans Guide et Zone de butinage :
http://abeille-dauphinoise.fr/page/zone-butinage

En attendant, visionnez l’évolution d’un oeuf en larve puis cette naissance en vous rendant sur notre site, puis cliquez sur “Formation et Naissance d’une abeille” :
http://abeille-dauphinoise.fr/page/video-naissance-abeille

Pour mieux connaître les Formations proposées par l’Abeille Dauphinoise, ses actions et ses activités, retrouvez-nous sur notre site pour visionner une vidéo de présentation :
http://abeille-dauphinoise.fr/page/accueil

Et un petit mot de remerciement à tous nos bénévoles qui ont répondu présents au cours de cette période “Covid 19” afin d’assurer un fonctionnement optimal de l’Abeille Dauphinoise, de ses ruchers-écoles et de sa Coopérative.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à venir rencontrer nos bénévoles expérimentés au :
22 place Bernard Palissy, Z.I. Champ Fila, 38320 Poisat, le mercredi après-midi ou le samedi matin, ou rendez-vous sur notre site : www.abeille-dauphinoise.fr

68- GDSA-68 et Fédération des Syndicats apicoles du Haut -Rhin

Du miel pour nos soignants En pleine crise sanitaire, dès le mois de mars, il a paru évident
aux apiculteurs haut-rhinois qu’offrir du miel était la façon la plus naturelle de manifester leur solidarité envers le personnel soignant, tellement sollicité au cours de cette épidémie.
C’est ainsi qu’est née, à l’initiative conjointe du GDSA-68 (Groupement de Défense Sanitaire Apicole du Haut-Rhin) et de la Fédération des Syndicats apicoles du Haut-Rhin,
l’opération “Du miel pour nos soignants”, avec la création d’un portail internet destiné à recevoir les promesses de dons.
Les apiculteurs haut-rhinois ont répondu massivement à l’appel, puisque quelques 700 pots de miel de 500 g, venant de tout le département et représentant les 7 principaux crus
de miels alsaciens (fleurs, fleurs crémeux, acacia, tilleul, châtaignier, forêt et sapin) ont été remis le 6 juillet 2020 à l’Hôpital Louis Pasteur de Colmar et à l’Hôpital Émile Muller de Mulhouse à raison de 350 pots chacun. Un remerciement au passage à la société Icko Api Alsace, de Châtenois, qui a offert gracieusement tous les cartons d’emballage nécessaires.
Une petite délégation d’apiculteurs s’est rendue successivement dans les deux principaux hôpitaux du Haut-Rhin, où ils ont rencontré MM Guy Klingler, responsable de la restauration
à l’Hôpital Pasteur, et le Dr Eric Thibaud, médecin urgentiste dans le même établissement, puis à l’Hôpital Émile Muller de Mulhouse où les attendait une petite délégation composée de MM Jean-Luc Ringenbach, responsable de la restauration au GHRMSA (Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace), Pierre Muller, directeur adjoint de cette même structure, ainsi que les agents hospitaliers Madi et Pierre.
Les apiculteurs ont renouvelé, au nom de toute la communauté apicole haut-rhinoise, leurs remerciements à tout le personnel soignant pour son remarquable dévouement et pour avoir gardé le contrôle de la situation au plus fort de l’épidémie,
quand le chaos menaçait.
En retour, les représentants des deux hôpitaux ont réaffirmé à quel point les innombrables marques de soutien de la population et des acteurs associatifs et économiques les
avaient profondément touchés.
M. Pierre Muller n’a pas manqué d’évoquer les vertus cicatrisantes du miel… pour les plaies du corps et celles de l’âme.
Daniel Bembenek

72- Union Syndicale Apicole Sarthoise

Bonjour à vous tous,
La situation sanitaire n’évoluant pas dans le bon sens, nous sommes contraints d’annuler l’assemblée générale, qui a habituellement lieu le premier samedi de décembre.
Nous vous tiendrons informés pour une date ultérieure, que ne nous ne sommes pas en mesure de communiquer pour le moment.
Prenez soin de vous, et nous espérons à bientôt.
Jordan HOPS, Secrétaire de l’Union Syndicale Apicole Sarthoise

75- Association LES APICULTEURS du GRAND PARIS (L.A.G.P.)

Les Apiculteurs du Grand Paris, association créée en 2019 a participé à la 24e exposition “Parcs et Jardins de la Ville de Paris” qui s’est déroulée le week-end des 12 & 13 septembre 2020. Nous étions présents dans trois endroits différents de la capitale.
D’une part, au coeur d’un écrin de verdure du Paris historique, le “Clos des Blancs Manteaux”, siège de la “Maison des Acteurs du Paris Durable”.
Notre stand, animé par Isabelle B. et Claude M., a permis de sensibiliser parisiens et touristes à la vie de l’Abeille et de la Biodiversité. Une ruche pédagogique a permis d’intéresser les enfants et les adultes à notre activité sous forme ludique de vidéos et
de “quizz”, même si le monde réel de la ruche était bien présent par l’intermédiaire de présentations de matériel apicole prêté par le SNA.

Lorraine F. et Cédric D., membres de l’association se trouvaient, quant à eux, à l’École du Breuil près de l’emplacement de l’un des ruchers-écoles du SNA.Walid L. et les membres de
l’association École d’Apiculture Urbaine, également adhérente, ont activement animé cette même manifestation sur le site du “Parc Martin Luther King” dans le 17e arrondissement.
Vous pouvez nous joindre à l’adresse suivante pour connaître nos activités : [email protected]
et suivre nos actions sur : www.instagram.com/lagp_apigrandparis/ en fonction de la réglementation sanitaire en vigueur.
Claude MAYOUSSE

81- Syndicat apicole du Tarn

Nouvelles du rucher-école
Les “Portes ouvertes” 2020 ont été un peu spéciales cette année.
Par précaution, à cause de la pandémie, nous n’avons pas proposé au public de visite détaillée des installations sur le site du rucher-école et nous avons veillé au traçage des visiteurs ainsi qu’aux exigences administratives et sanitaires, avec une entrée et une circulation spécifiques.
À l’intérieur de la grande salle, une exposition présentait le matériel apicole de façon chronologique, ce qui rendait bien perceptible l’histoire de cette activité.
À l’extérieur des bâtiments se tenait un accueil pour les inscriptions aux cours et stages 2021 et une vente du miel élevé par nos abeilles, extrait et mis en pots par nos stagiaires de cette année. En effet, en dépit des difficultés du confinement, l’année a pu se dérouler de façon exemplaire grâce au généreux investissement personnel des formateurs bénévoles. Ils ont oeuvré, autant en distanciel, au plus fort du confinement, qu’en
présentiel plus tard, et les cours ont été suivis assidûment.
Il s’en suit une forte demande d’inscriptions qui s’explique à la fois par les nécessités écologiques et la mouvance actuelle, par la qualité de la formation proposée et par l’accompagnement assuré par des formateurs passionnés, à l’écoute, toujours
prêts à venir en aide aux néophytes. D’ailleurs, d’anciens stagiaires, aujourd’hui apiculteurs expérimentés, se sont proposés, lors de cette journée, pour devenir, eux aussi,
formateurs au rucher-école. Leur sympathique proposition a été accueillie avec joie, et ils viennent renforcer les rangs d’une bonne équipe où règne un esprit amical et positif.
Le public des visiteurs de la journée PO – soixante-dix personnes venues, autant pour la prise de contact et la découverte que pour l’achat des miels de nos différents ruchers – s’est montré curieux : cela a permis de vraies rencontres, et même d’émouvants témoignages sur la création du rucher-récole de Réalmont par des descendants des pionniers qui l’ont construit, il y a plus de 50 ans.
Le rucher-école est bien vivant, c’est un beau fleuron du Syndicat apicole du Tarn, dont les adhérents, qui se réunissent en AG tous les 11 novembre, savent pouvoir bénéficier.
En effet, ils y trouvent de réels avantages, avec les achats coopératifs, l’entraide, ainsi que l’utilisation personnelle de la miellerie et des outillages mis à leur disposition.
Peut-être, d’ici à l’an prochain, les abeilles auront-elles trouvé un antidote efficace contre les virus !
Élisabeth de Cabarrus, Secrétaire du SAT