Sommaire et éditorial de l’Abeille de France d’avril 2018 – N°1056

Éditorial

Par Frank Alétru

Une sortie d’hivernage qui ne fait pas que des heureux !

Depuis plusieurs semaines, les appels de détresse des apiculteurs qui constatent des taux de mortalités très importants dans leurs ruchers sont nombreux. Ces constats inquiétants et pour certains économiquement catastrophiques concernent tout l’hexagone et tous les types d’apiculteurs, débutants, ruchers-écoles, y compris des professionnels très expérimentés. Toutes les zones géographiques de l’hexagone sont concernées, qu’il s’agisse de ruchers situés en bord du littoral, en plaine, en zone de montagne, ou de ruchers en ville. Toutes les hypothèses sont évoquées : pesticides, varroas, virus, effets combinés… Les investigations seront compliquées. Nous vous invitons à nous retourner le questionnaire « enquête mortalités printemps 2018 » que vous trouverez en pages intérieures. Dans les ruchers indemnes, un retard de développement est généralement constaté, en raison de ce printemps tardif. Dans un tel contexte, le travail au rucher ne va pas manquer pour tenter de remplir les premières hausses de l’année. Des difficultés aussi pour les éleveurs de reines et les producteurs d’essaims. Il sera très difficile de respecter les délais de livraison et même pour certains d’honorer leurs carnets de commandes.
Voilà une campagne apicole qui débute dans un contexte peu favorable pour nos abeilles. La plus grande vigilance dans le suivi des colonies est donc impérative. En complément des visites de printemps habituelles, des contrôles varroas généralisés s’imposent afin de connaitre le niveau réel d’infestation et pouvoir ainsi intervenir si besoin en temps utile.

Un autre fléau : le vol de ruches

D’année en années, les vols de ruches augmentent…! Terrible constatation. Des vols principalement réalisés par des apiculteurs, c’est affligeant. La courbe des vols de ruches augmente proportionnellement avec celle des pertes de colonies et celle des diminutions de récoltes.
Fin mars, un vol important de ruches et ruchettes a eu lieu dans la Drôme. Par chance, elles ont été retrouvées très rapidement et le voleur a pu être interpellé. Il s’agit d’un apiculteur d’une trentaine d’années, coutumier du fait. Une plainte a été déposée par le propriétaire et un jugement va avoir lieu. Le SNA suivra donc cette affaire de très près et demandera la plus grande sévérité au tribunal.
Nous vous conseillons d’être vigilants et surtout d’identifier, par marquage à chaud, tout votre matériel : corps-hausses-planchers-toits, d’apposer un coup de tampon encreur sur la tête des cadres de vos ruches peuplées et d’appliquer une marque à feu sur vos cadres neufs. Voilà un investissement collectif de marquage à faire dans nos syndicats départementaux.

Interprofession : l’outil se construit

Les statuts et le règlement intérieur d’InterApi ont été validés et votés article par article. Tout le temps nécessaire au débat a été accordé préalablement à chaque vote d’article. C’est un
premier grand pas dans la construction de ce futur outil d’intérêt général pour la filière. Il nous reste à réaliser un premier budget prévisionnel de fonctionnement, définir un programme d’actions prioritaires pour la filière ainsi qu’à déterminer une CVO la plus minime, égalitaire et acceptable par les apiculteurs qui tirent un revenu de l’apiculture. Le SNA veillera à ce que les apiculteurs de loisirs et les petits producteurs ne soient pas concernés par la CVO, comme c’est majoritairement le cas dans les autres interprofessions. Le miel, le pollen et la gelée royale d’importation devraient participer au financement de l’interprofession. Tout ceci est en cours de réflexion. Vous pourrez tous consulter prochainement les statuts d’InterApi et son
règlement intérieur sur le site internet de L’Abeille de France et sur celui du SNA, dans l’attente qu’InterApi dispose du sien. Le SNA procédera aussi à un sondage auprès de ses adhérents à propos des priorités d’actions qui seraient à mettre en œuvre par InterApi.

Congrès international d’apiculture et d’apithérapie de Rouen

Ce sont plus de 4000 m2 d’exposition de matériel et de produits apicoles qui seront proposés aux visiteurs, un record. Et notre appel au génie des inventeurs dans le cadre du concours de l’innovation est déjà complet. Tout ceci prouve le dynamisme de notre filière, malgré un contexte difficile.
Un programme riche en conférences inédites vous sera aussi proposé, alors ne tardez pas à réserver vos billets d’entrée sur notre site internet.

Frelons asiatiques : premières dispositions

Pour conclure, une bonne nouvelle : la stratégie mise en place par le SNA et relayée sur le terrain par les apiculteurs a porté ses fruits ! Le Préfet de la Somme prend les dispositions nécessaires relatives à la destruction des nids par les services préfectoraux. D’autres préfets envisagent de prendre les mêmes mesures.

“L’apiculteur pessimiste se plaint du temps, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste soigne son rucher.”


Sommaire

5 ÉDITO Une sortie d’hivernage qui ne fait pas que des heureux ! Frank ALÉTRU
6 INFOS PRATIQUES
7 DES MILLIARDS DE FLEURS POUR LES ABEILLES
8 ENQUÊTE MORTALITÉS PRINTEMPS 2018
10 FACE AU FRELON ASIATIQUE… 1ère disposition préfectorale Frank ALÉTRU
14 PAGE PRO Observatoire de la production apicole André BARLIER
16 PAGE PRO InterApi
20 ABEILLE & PHYTOPHARMACOVIGILANCE Cindy ADOLPHE
22 UN TEMPS D’AVANCE Jean RIONDET & Florent GUILLAUD
28 CONSEILS AUX LECTEURS Jean RIONDET
30 LA RUBRIQUE DU NÉOPHYTE François MOREAU
32 1ER CONGRÈS INT. D’APICULTURE & D’APITHÉRAPIE
34 DOSSIER : LE VENIN D’ABEILLE
Épisode 3 Le Venin d’abeille Dr Joseph HEMMERLÉ
38 Urgences au rucher Dr Albert BECKER
40 AGRONOMIE Les méthodes de culture… François MOREAU
46 PLANÈTE MIEL Les Fabaceae (4) Paul SCHWEITZER
48 LA PLANTE DU MOIS La Bourrache du Caucase Jacques PIQUÉE
51 LES RECETTES DE CÉLINE Flan au chèvre / Cake au miel Céline LAIR
52 SCA La dégustation des miels Guy DUCROUX
54 VIE DES SYNDICATS
58 PETITES ANNONCES
60 LIBRAIRIE Géraldine PETIT
62 BULLETIN D’ABONNEMENT